Sunday | 14 Aug 2022

Retour sur le Rallye de Belgique 2021

Les débuts de l'Ypres Rally Belgium en Championnat du Monde FIA des Rallyes ont eu lieu un an plus tard que prévu en raison de la pandémie, mais cela valait le coup d'attendre. Nous revenons sur une bataille intense en Flandre avant la deuxième édition de la semaine prochaine.

1. Neuville aux commandes à domicile

Dominant. Contrôlé. Impitoyable.

En se promenant dans le parc d'assistance sur la Grote Markt dans le magnifique centre-ville d'Ypres avant le départ, peu d'observateurs doutaient d'une victoire de Thierry Neuville devant ses compatriotes.

Ses équipiers chez Hyundai Motorsport, Ott Tänak et Craig Breen, avaient tous deux brièvement mené, mais le sort était jeté dès que Thierry Neuville prenait les devants lors de la première spéciale du vendredi après-midi.

Craig Breen et lui s'affrontaient jusqu'au milieu de la matinée du samedi. Les deux Hyundai i20 WRC comptaient alors plus d'une demi-minute d'avance sur le trio du Toyota Gazoo Racing composé d'Elfyn Evans, Kalle Rovanperä et Sébastien Ogier.

Avec un doublé et un beau coup au championnat pour Thierry Neuville en ligne de mire, le duel était interrompu par une trêve et le Belge n'avait plus qu'à contrôler les débats lors de la dernière journée sur le Circuit de Spa-Francorchamps dans les Ardennes.

Le vainqueur de l'Ypres Rally Belgium 2021

2. Les joies de Martijn Wydaeghe

Si Thierry Neuville célébrait sa quatorzième victoire en mondial, son copilote Martijn Wydaeghe goûtait pour la première fois aux joies de la plus haute marche du podium en WRC.

Cela aurait pu arriver presque quelques mois plus tôt lorsque le duo menait le Safari Rally Kenya avant d'être trahi par un bris de suspension dans la dernière étape. Le succès est finalement venu sur les routes flamandes, d'où Martijn Wydaeghe est originaire.

« C'est peut-être le destin », souriait-il. « Je crois fermement que les choses viennent quand elles doivent arriver. Nous sommes également très fiers de partager ce moment avec les fans belges. Depuis le début de l'année, nous avons reçu beaucoup de soutien de leur part, donc c'était agréable de célébrer ensemble et merveilleux de célébrer notre collaboration avec la victoire à Ypres. »

Martijn Wydaeghe célèbre sa première victoire en mondial avec l'aide de son équipier Craig Breen

3. Un lot de consolation pour Toyota

La domination de Hyundai Motorsport était soulignée par les quinze scratches cumulés par Thierry Neuville, Craig Breen et Ott Tänak en dix-neuf spéciales.

Le constructeur coréen aurait pu monopoliser le podium sans une crevaison d'Ott Tänak. Cet incident a toutefois permis au quatuor Toyota de se battre pour la dernière marche du podium.

La bataille se réduisait de quatre à deux voitures lorsque Takamoto Katsuta partait à la faute, puis que Sébastien Ogier était victime d'une crevaison. Kalle Rovanperä et Elfyn Evans étaient les derniers en lice et le Finlandais remportait finalement la mise après un chassé-croisé avec le Gallois tout au long de l'épreuve.

La rétrospective de l'Ypres Rally Belgium 2021

4. Impitoyable Belgique

Ypres avait la réputation de ne laisser aucune place à l'erreur avec de grands fossés piégant les voitures s'aventurant en dehors de la trajectoire et d'énormes poteaux électriques n'étant pas moins indulgents. Plusieurs concurrents n'ont pas tenu compte des avertissements.

Takamoto Katsuta et son nouveau copilote Keaton Williams sortaient indemnes du fossé après une compression sur une bosse dans un virage rapide. La Toyota Yaris WRC faisait une pirouette dans les airs et heurtait un poteau avant un atterrissage violent.

Adrien Fourmaux était également contraint à l'abandon après avoir tapé un talus. Son équipier Gus Greensmith était également piégé dans un fossé, tout comme un autre pilote français, Pierre Louis-Loubet.

Spa-Francorchamps a fourni sa spectaculaire toile de fond à la dernière étape

5. Oasis à Spa

Spa-Francorchamps est l'un des grands rendez-vous du calendrier de la Formule 1 et ses virages les plus célèbres ont accueilli le rallye le temps de deux spéciales lors de la dernière journée.

Les pilotes ont notamment plongé dans le virage rapide de l'Eau Rouge avant de s'élancer dans le droite tout aussi rapide du Raidillon, à la plus grande joie de Thierry Neuville.

« J'ai vraiment apprécié la partie sur le circuit », s'est-il enthousiasmé. « L'adhérence était très élevée et vous devez adapter votre pilotage comme nos voitures sont très souples et hautes. Cela vous fait glisser à haute vitesse et c'était très amusant. »

• Une couverture complète de l’Ypres Rally Belgium est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.