Sunday | 02 Oct 2022

Ogier fier de transmettre sa couronne

Une scène émouvante a eu lieu sur le podium du Repco Rally New Zealand lorsque Sébastien Ogier a transmis son casque au nouveau champion du monde des rallyes, Kalle Rovanperä.

Sébastien Ogier est devenu une légende du Championnat du Monde FIA des Rallyes en remportant huit titres ces dix dernières années, mais le règne du Français a pris fin dimanche au profit de son jeune équipier au sein du Toyota Gazoo Racing, Kalle Rovanperä.

Le Finlandais a scellé son sacre en remportant la onzième manche du calendrier à Auckland, devenant au passage le plus jeune pilote de l'histoire de la discipline à être couronné à l'âge de vingt-deux ans et un jour.

Sébastien Ogier disputant désormais un programme à temps partiel au volant d'une Toyota GR Yaris Rally1 pour conserver son équilibre entre vie professionnelle et vie privée, il semble peu probable de le revoir gagner un titre mondial. Et il n'affichait aucun signe de rancune en saluant le succès de son partenaire.

« C'est difficile de trouver les mots », a déclaré Sébastien Ogier. « Ce qu'il a accompli est incroyable. Vingt-deux ans ! Je pense qu'il faudra attendre longtemps pour voir ce record être battu. Kalle est un peu la réincarnation de Kimi [Räikkönen] en rallye. Un monstre de sang-froid ne laissant apparaître aucune émotion ! J'espère qu'il en a [des émotions] car il doit savourer ce moment. C'était une saison impressionnante et il a encore prouvé dans des conditions difficiles ce week-end qu'il était un très beau champion. Bravo à lui et bien sûr à toute l'équipe aussi. Nous gagnons et nous perdons ensemble ! »

Sébastien Ogier a joué un rôle clé dans le titre de Kalle Rovanperä en devançant notamment le plus proche poursuivant du Finlandais, Ott Tänak, et assurer un doublé Toyota aux antipodes.

Le pilote âgé de trente-huit ans a également savouré son retour sur la terre néo-zélandaise après dix ans d'absence et était fier de sa performance pour son retour au volant pour la première fois depuis le mois de juin.

« Je dirais que c'était un très bon retour », a-t-il souri. « J'ai pris du plaisir ce week-end. Les spéciales étaient très belles, j'ai aimé être dans la voiture et je peux aussi être satisfait de mon rythme. C'était un rallye difficile avec des portions très rapides et beaucoup de pluie, donc afficher ce rythme après trois mois sans compétition n'est pas mal du tout. »

News