jeudi | 23 juin 2022

Ogier, premier leader du Safari

Le Français Sébastien Ogier a parfaitement lancé la défense de sa victoire au Safari Rally Kenya en signant le meilleur temps de la première spéciale disputée ce jeudi après-midi à Nairobi.

Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1), engagé cette saison dans un programme partiel avec Toyota Gazoo Racing, a devancé Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) pour cinq dixièmes de seconde dans la spéciale en duel organisée en lever de rideau à Kasarani, tout près de la capitale Nairobi. Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) complétait le podium, l'Estonien pointant une demi-seconde plus loin.

Le Français s'était imposé il y a douze mois pour le grand retour du Safari Rally Kenya au calendrier après dix-neuf ans d'absence. Il avait alors réussi à reprendre plus de deux minutes de retard grâce à une remontée magistrale l'ayant fait tomber amoureux des paysages et de la culture locale.

La première spéciale s'est disputée après la cérémonie de départ à Nairobi

« Je suis revenu pour les gens », a confié le pilote Toyota Gazoo Racing. « C'est très coloré ici et le peuple nous apporte un soutien incroyable. C'est un immense défi. Ce n'est pas le genre de rallye que j'affectionne d'habitude comme cela s'annonce vraiment dur, mais nous allons essayer de survivre. »

Quatrième, Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) pointait à 1''2 de son équipier octuple champion du monde tandis que le nonuple champion du monde Sébastien Loeb (M-Sport Ford Puma Rally1), opposé à Sébastien Ogier, comptait une demi-seconde de retard. Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) suivait un dixième plus loin.

Leader du championnat, Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) se classait seulement onzième après un départ difficile. Le pilote âgé de vingt-et-un ans sortait large dans le premier virage à gauche et frôlait le tonneau. Le Finlandais pouvait toutefois repartir malgré une crevaison à l'arrière droit lui coûtant 11''6.

Kalle Rovanperä a frôlé le tonneau dans la première spéciale

« J’étais un peu à la limite au freinage », confiait-il. « Rien de grave, mais nous avons subi une crevaison. C’est dommage, mais le rallye est encore long et nous allons essayer de nous concentrer sur la suite. »

La spéciale était organisée après une belle cérémonie de départ au centre-ville de Nairobi, les concurrents passant sous le drapeau brandi par le président kenyan Uhuru Kenyatta.

Vendredi, la première étape complète sera disputée sur les rives nord et sud du lac Naivasha. Loldia (19,17 km), l’inédite Geothermal (11,68 km) et Kedong (31,25 km), la plus longue spéciale de l’épreuve, figureront par deux fois au menu.

  • Une couverture complète du Safari Rally Kenya est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.

Plus d'informations en direct du Safari