Saturday | 02 Jul 2022

Loeb vise un retour à l'Acropole

La prochaine apparition de Sébastien Loeb en Championnat du Monde FIA des Rallyes pourrait avoir lieu à l'EKO Acropolis Rally Greece (8-11 septembre).

Le nonuple champion du monde s'est lancé dans un programme partiel cette année avec M-Sport Ford World Rally Team. Vainqueur en début de saison au Rallye Monte-Carlo, il s'est ensuite attaqué au Vodafone Rally de Portugal, puis au Safari Rally Kenya.

S'il a un emploi du temps plutôt chargé à travers plusieurs disciplines, le Français a confirmé qu'un retour à l'Acropole figurait parmi ses options.

« Peut-être, mais je dois encore ajuster mon calendrier », a-t-il expliqué. « C'est assez difficile à dire à cette période de la saison. »

Les mains dans le cambouis pour Greensmith et Fourmaux

Les mains dans le cambouis pour ...

Les pilotes M-Sport Ford World Rally Team Gus Greensmith et Adrien Fourmaux ont dû se retrousser les manches samedi dernier au ...

En lire plus

En revanche, sa présence au RallyRACC - Rally de España (20-23 octobre) semble moins probable, le Rallye d'Andalousie en Championnat du Monde FIA des Rallyes-Raids ayant été reporté à la même date que cette manche du WRC.

« Je voulais aussi peut-être aller en Espagne, mais ce n'est finalement pas possible avec nos engagements en rallye-raid », a-t-il ajouté. « Comme je l'ai dit, nous devrons ajuster notre calendrier. »

Le pilote âgé de quarante-huit ans s'est imposé à trois reprises lors de ses onze départs en Grèce. Son premier succès avait été obtenu au volant d'une Citroën Xsara WRC en 2005 avant d'autres victoires avec une Citroën C4 WRC en 2008 et une DS 3 WRC en 2012.

Après avoir signé le meilleur temps dans Loldia, la première spéciale du vendredi matin au Kenya, Sébastien Loeb bataillait aux avant-postes avant un petit incendie dans le compartiment moteur de son Ford Puma Rally1 dans l'ES4. Reparti, l'Alsacien devait finalement renoncer et s'arrêter définitivement peu de temps après.

Le bilan de mi-saison en vidéo

De retour dès samedi, Sébastien Loeb se classait finalement huitième avec trois scratches à son actif.

« C'était juste un petit tube qui commençait à fuir et cela empêchait la voiture de démarrer », a-t-il confié. « Je suis un peu frustré par le classement final, car je pense que nous avions un bon rythme et que nous aurions pu nous battre devant. Cela n'a pas été le cas, mais nous avons signé de bons temps et ce n'est pas si mal ! »