Monday | 13 Jun 2022

Lappi, un accident qui a du bon pour Toyota

Malgré les regrets liés à l'abandon d'Esapekka Lappi alors qu'il occupait la tête du Rally Italia Sardegna, Toyota Gazoo Racing en a profité pour essayer des pièces en vue du Safari Rally Kenya sur la GR Yaris Rally1 n°4.

La prochaine manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes marquera le retour des équipages au Safari Rally Kenya, une épreuve revenue l'an dernier au calendrier pour la première fois depuis près de deux décennies. En raison de sa localisation non-européenne, les essais de préparation près de Naivasha au Kenya ne sont pas autorisés par la règlementation. Les équipes ont ainsi effectué leur travail de développement sur des routes de terre dans le sud de la France à travers plusieurs séances depuis la fin de la saison dernière.

De leur propre aveu, les pilotes Toyota ont été en difficulté dans certaines des parties les plus sablonneuses de la Sardaigne, expliquant ainsi pourquoi la Yaris d'Esapekka Lappi (reparti samedi après son abandon) était équipée de pièces davantage destinées à l'Afrique qu'à l'île méditerranéenne.

Esapekka Lappi est resté silencieux sur les pièces exactes en question

« J'ai roulé avec certaines pièces pour le Kenya », a déclaré Esapekka Lappi, qui ne profitera pas réellement des fruits de son travail avec le retour de Sébastien Ogier en Afrique. « Je ne vais pas vous dire quoi. Je me sentais déjà mieux avec ces réglages en Sardaigne. Certes, les routes ne sont pas les mêmes qu'au Safari, mais la voiture offrait de bonnes sensations. Nous avons changé beaucoup de choses et je pense que c'était une bonne étape pour le prochain rendez-vous. Nous avons fait bien plus que du travail sur la hauteur de caisse, mais je ne peux pas vous donner de détails. »

Toyota revient au Kenya avec Sébastien Ogier, en quête d'un deuxième succès consécutif sur une épreuve dont il est tombé amoureux la saison dernière.

Le trailer du Safari Rally Kenya

Plus d'actualités