Thursday | 11 Aug 2022

Evans tourmenté après la Finlande

Le Gallois Elfyn Evans est frustré de ne pas avoir pu répéter sa prestation victorieuse au Secto Rally Finland lors de son retour à Jyväskylä le week-end dernier.

Elfyn Evans était au cœur de la bataille pour la tête lors de la huitième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes avant que des problèmes de suspension ne lui coûtent près d'une minute dans la dernière spéciale du samedi.

Le pilote Toyota Gazoo Racing a finalement terminé quatrième d'une épreuve qu'il avait dominée la saison dernière et occupe désormais la quatrième place du classement général à cinq rallyes de la fin de saison.

La rétrospective du Secto Rally Finland 2022

« C'est un peu frustrant », a-t-il admis. « Nous n'avons pas pu nous installer dans notre rythme tout au long du week-end. Nous avons eu le problème samedi et c'était vraiment difficile à digérer. C'est difficile de mettre le doigt sur ce qui n'allait pas exactement bien, mais je sens que je n'étais pas aussi à l'aise dans la voiture qu'en Estonie par exemple. Nous étions en marge du combat, mais jamais vraiment dedans. J'ai eu un peu plus de mal avec la voiture ce week-end que lors des rallyes précédents, où j'étais plus le problème. Ici, je ne me suis jamais vraiment senti à l'aise avec la voiture, et ce à tout moment. La voiture était bonne, mais il manquait juste ce dernier morceau de feedback et de confiance. Nous avons changé beaucoup de choses pour essayer de trouver une solution, mais cela a parfois aggravé les choses, donc cela n'aide jamais quand cela se passe comme ça. »

Elfyn Evans a confié qu'il essayait toujours de trouver la même alchimie qu'avec la Toyota Yaris WRC, la prédécesseuse de la Toyota GR Yaris Rally1, avec laquelle il avait fini deuxième du championnat en 2020 et 2021.

La Finlande, vue du parc d'assistance

La Finlande, vue du parc ...

D'année en année au Secto Rally Finland, la vue depuis le parc d'assistance change à chaque édition...

En lire plus

« Le passage vers la nouvelle voiture n'a peut-être pas été aussi fluide [que souhaité] », a-t-il ajouté. « Je n'ai pas tout à fait les mêmes sensations que l'an dernier, mais c'est encore une nouvelle voiture et cela peut prendre du temps. Nous ne sommes pas à des années lumières, il n'y a aucun rallye où nous avons vraiment été en difficulté, nous avons remporté des spéciales et nous sommes battus sur la plupart des rallyes, mais il manque juste ce dernier pour cent. Comme je l'ai dit, c'est frustrant, mais nous devons nous retrousser les manches pour retrouver cette connexion avec la voiture. »

News