Thursday | 24 Nov 2022

Les 50 plus grands moments du WRC : Mäkinen titré depuis son hôtel en 1998

Il y a vingt-quatre ans jour pour jour, le Network Q Rally of Great Britain 1998 nous réservait de nombreux rebondissements...

Tommi Mäkinen et Carlos Sainz visaient tous deux un troisième titre mondial lors de la dernière manche de la saison 1998 du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Le décor était planté pour un duel final sur 380 kilomètres dans les forêts britanniques, mais la bataille tant attendue n'a jamais eu lieu.

Leader du classement général avant le départ, Tommi Mäkinen devait renoncer après seulement six spéciales en tapant un bloc de béton à Millbrook Proving Ground. L'incident avait été causé par la fuite d'huile d'une des voitures engagées en historique et le choc arrachait la roue arrière droite de la Mitsubishi Lancer Evolution du Finlandais.

Son rival étant hors course, Carlos Sainz savait qu'une quatrième place ou mieux lui suffirait pour être couronné. Son copilote Luis Moya et lui adoptaient dès lors une approche prudente et tout se passait comme prévu puisque le duo était quatrième avec un avantage non négligeable sur Grégoire de Mevius avant le dernier test, une section chronométré de vingt-sept kilomètres dans Margam Park.

La rétrospective de la saison 1998

Carlos Sainz avait reçu l'ordre de son équipe Toyota de parcourir simplement cette dernière spéciale en laissant sa Corolla en mode routier. Pas de risques, pas d'héroïsme et pas d'anti-lag. Le titre allait sûrement lui revenir...

C'était sans compter sur une coupure moteur à trois cents mètres seulement de l'arrivée. La Corolla n'allait jamais repartir. Les jeux étaient faits.

Si Carlos Sainz était paralysé, Luis Moya déversait sa rage, d'abord sur le moteur avec l'extincteur avant de lancer son casque sur la fenêtre arrière.

Loin de Margam Park, Tommi Mäkinen avait déjà accepté la défaite. Ses valises étaient prêtes et il donnait une interview depuis le lobby de l'hôtel lorsqu'il apprît la nouvelle.

Il devenait alors le premier champion du monde des rallyes à sceller un titre depuis un hôtel.

CHOISISSEZ VOS CINQ MEILLEURS MOMENTS CI-DESSOUS

Des passages de cet article sont extraits de WRC 50, l'histoire du Championnat du Monde des Rallyes de 1973 à 2022, écrit par Markus Stier. Obtenez votre exemplaire ici.

Photo principale : © McKlein