dimanche | 12 sept. 2021

WRC3 - Yohan Rossel vainqueur à l'Acropole

Le Français Yohan Rossel consolide sa position de leader du WRC3 en s'imposant à l'EKO Acropolis Rally Greece malgré une frayeur dans la dernière spéciale.

Parti prudemment vendredi, Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) pointait au quatrième rang vendredi, à près d'une demi-minute de la tête. Le Français inversait toutefois vite la tendance en affichant un rythme époustouflant pour se porter aux commandes du WRC3.

Fort d'une avance de 19''1 avant la dernière étape, Yohan Rossel accentuait son avance en se montrant le plus rapide dans Tarzan 1 et Pyrgos. La victoire aurait toutefois plus lui échapper lorsqu'il tapait un objet dans la Wolf Power Stage. L'impact endommageait l'arbre de transmission et la direction et le pilote Saintéloc devait réparer sa voiture après l'arrivée de la spéciale.

De manière surprenant, sa marge s'élevait encore à 21''3 au moment de rentrer au parc d'assistance de Lamia.

Cette quatrième victoire de l'année permet à Yohan Rossel de compter cinquante points d'avance sur son rival Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia Rally2) au championnat.

Leader vendredi, Chris Ingram a cédé du terrain samedi

« J'ai cassé l'arbre de transmission et mon volant à seulement deux kilomètres de la fin », expliquait-il. « C'est juste fou, honnêtement. Je ne m'y attendais pas après 300 kilomètres à fond, mais nous avons gagné et c'est le plus important. »

Après avoir pris l'ascendant sur Chris Ingram (Skoda Fabia Rally2), Kajetan Kajetanowicz restait deuxième grâce à quelques victoires de spéciales. Leader vendredi soir, son adversaire ne parvenait pas à reprendre le dessus et terminait à 14''5 du Polonais.

Emil Lindholm (Skoda Fabia Rally2) pouvait nourrir quelques regrets après sa pénalité d'une minute et quarante secondes après un pointage en retard dans Eleftherohori samedi soir. Le Finlandais s'était arrêté pour réparer un bras de direction sur le routier et finissait à 2'11''1 du podium.

Kajto reste deuxième du championnat

Sur ses terres, Giorgos Kehagias (Skoda Fabia Rally2) se montrait le plus véloce des pilotes grecs en complétant le top cinq à 8'21''0 du vainqueur et 2'47''0 devant son compatriote Vassileios Velanis (Skoda Fabia Rally2).

Lambros Athanassoulas (Hyundai i20 N Rally2) connaissait en revanche des problèmes mécaniques et abandonnait vendredi et samedi. Fabrizio Zaldivar (Skoda Fabia Rally2) rencontrait également des soucis de suspension dans Gravia et avait dû abandonner alors qu'il occupait la quatrième place.

Plus de WRC3