dimanche | 06 juin 2021

WRC3 - Yohan Rossel conforte son avance

Yohan Rossel s'impose de plus en plus comme le favori pour le titre en WRC3 avec une victoire bien méritée au Rally Italia Sardegna.

Au volant de sa Citroën C3 Rally2, Yohan Rossel s'était emparé de la tête vendredi soir après la sortie de route de Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia Rally2). Auteur d'un sans-faute lors de l'étape épuisante de samedi dans la région de Monte Lerno, le Français creusait l'écart et trois tops cinq consécutifs dimanche lui permettaient de sceller sa victoire avec 26''0 d'avance.

Toujours présent sur le podium des rallyes dont il a pris le départ cette année, Yohan Rossel compte désormais trente-quatre points d'avance en tête du championnat.

« C'est parfait pour le championnat », se réjouissait-il. « Il y avait beaucoup de nouvelles spéciales et je suis très content du travail effectué sur les réglages depuis le Portugal. »

Pepe López s'est offert un premier podium en WRC3

Le Français était entouré de deux équipages espagnols découvrant les joies du podium dans la catégorie. Pepe López (Škoda Fabia Rally2) s'offrait ainsi la deuxième place devant Jan Solans (Citroën C3 Rally2), victime d'une crevaison samedi avant de finir à 22''6 de son compatriote.

Longtemps quatrième, Chris Ingram (Skoda Fabia Rally2) était contraint à l'abandon en raison d'une fuite d'eau avant la dernière spéciale. Alberto Heller (Citroën C3 Rally2) espérait en profiter, mais il devait également renoncer après un tonneau spectaculaire. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Fabrizio Zaldivar (Skoda Fabia Rally2) signait le meilleur résultat de sa carrière en héritant de la quatrième place à 3'57''7 du podium. 

Jan Solans a complété le week-end solide des pilotes espagnols en WRC3

Emilio Fernández (Skoda Fabia Rally2) complétait le top cinq, 1'49''3 plus loin, tout en devançant Nicolas Ciamin (Citroën C3 Rally2), ralenti samedi et finalement à 7'02''5 de son compatriote victorieux en Sardaigne.

L'Estonien Egon Kaur (Volkswagen Polo GTI R5) s'offrait le maximum de points dans la Wolf Power Stage après un week-end très frustrant. Une roue s'était échappée de sa voiture vendredi avant un nouvel abandon samedi. Figurant parmi les favoris avant le départ, Emil Lindholm (Skoda Fabia Rally2) connaissait également un rallye à oublier en abandonnant dès vendredi à cause d'une surchauffe moteur.

Plus de WRC3