dimanche | 18 juil. 2021

WRC3 - Lukyanuk écrase les débats en Estonie

Le Russe Alexey Lukyanuk a dominé la catégorie WRC3 au Rallye d'Estonie pour s'imposer malgré un tonneau dans la dernière spéciale.

Dès le départ jeudi soir, Alexey Lukyanuk (Škoda Fabia Rally2) donnait le ton en se montrant le plus rapide dans la première spéciale de Visit Estonia Tartu. Le Russe âgé de quarante ans poursuivait ensuite sur sa lancée en remportant toutes les spéciales du vendredi et du samedi. 

Avec plus de trois minutes d'avance dimanche matin, tout le monde s'attendait à ce qu'il lève le pied dans l'étape décisive, mais le leader n'en avait pas la moindre intention. Si ses espoirs de grand chelem s'envolaient lorsqu'Egon Kaur (Volkswagen Polo GTI R5) le battait dans l'ES20, il signait le temps de référence à plusieurs reprises avant un spectaculaire tonneau dans Tartu vald.

Fort heureusement pour lui, sa Škoda Fabia Rally2 retombait sur ses roues et lui permettait de rallier l'arrivée avec un avantage de 3'15''9 sur son plus proche poursuivant, Kajetan Kajetanowicz (Škoda Fabia Rally2). Les performances du Champion d'Europe en titre lui permettaient également de terminer huitième du classement général.

Un propriétaire prudent : la Škoda Fabia Rally2 d'Alexey Lukyanuk à l'arrivée

« Des ornières m'ont surpris derrière une crête, mais nous sommes heureusement à l'arrivée », confiait-il, soulagé. « C'était un week-end fantastique malgré cela. J'espère que l'équipe me pardonnera. »

En l'absence de Yohan Rossel ce week-end, le Polonais Kajetan Kajetanowicz profite de sa deuxième place pour revenir à seize points du leader du championnat.

Mikko Heikkilä (Škoda Fabia Rally2) obtenait son deuxième podium en autant d'épreuves en terminant troisième à 58''5 de Kajetan Kajetanowicz, mais 43''5 devant l'espoir espagnol Pepe López (Škoda Fabia Rally2).

Kajetan Kajetanowicz consolide sa deuxième place au championnat

Sur ses terres, Raul Jeets (Škoda Fabia Rally2) complétait le top cinq. Si l'Estonien écopait d'une pénalité de vingt secondes pour un pointage tardif et finissait à 7'17''7 du vainqueur, il comptait toutefois 2'19''8 de marge sur le Lituanien Vladas Jurkevičius (Škoda Fabia Rally2).

Parmi les favoris au départ, Emil Lindholm (Škoda Fabia Rally2) devait abandonner en partant à la faute dans Raanitsa tandis qu'Egon Kaur (Volkswagen Polo GTI R5) renonçait après des soucis de suspension samedi. Priit Koik (Ford Fiesta Rally2) et Radik Shaymiev (Hyundai i20 R5) étaient également contraints à l'abandon.

Plus de WRC3