mercredi | 12 mai 2021

L’entraîneur de football se veut réaliste

Plutôt habitué aux bancs de touche, André Villas-Boas reconnait l'« immense défi » qui l’attend lors de ses débuts en Championnat du Monde FIA des Rallyes au Vodafone Rally de Portugal (20-23 mai).

Après avoir côtoyé des joueurs de football de haut niveau à Chelsea, Tottenham ou encore à Marseille, le Portugais âgé de quarante-trois ans côtoiera les meilleurs pilotes de rallye au monde en prenant le volant d'une Citroën C3 Rally2 préparée par Sports and You et engagée dans la catégorie WRC3.

« Nous sommes encore dans le processus d'apprentissage », a-t-il admis. « Le rallye est différent. C'est difficile et tout arrive très vite. C'est un immense défi. »

André Villas-Boas s'intéresse depuis longtemps au sport automobile et s'est construit une impressionnante collection de véhicules personnels incluant des voitures et des motos gagnantes au Dakar ainsi que de nombreuses voitures de collection. Son idôle en rallye est d'ailleurs le double champion du monde Miki Biasion.

« Mes débuts officiels en compétition ont eu lieu après mon expérience d'entraîneur en Chine afin de faire le Dakar en 2018 », a rappelé André Villas-Boas à WRC.com. « Malheureusement, cela s'est terminé dans la première étape parce que je me suis fait mal au dos en sautant d'une dune. Après cela, j'ai fait le Rallye du Maroc et quelques manches du championnat portugais [des rallyes-raid]. »

La liste des engagés du Vodafone Rally de Portugal

La liste des engagés du Vodafone ...

Dix World Rally Cars figureront parmi les 81 voitures au départ du Vodafone Rally de Portugal (20-23 mai).

En lire plus

« À la fin du confinement l'an dernier, Sports and You m'a proposé d'essayer leur Citroën C3 pour la première fois. »

Avant de prendre le volant de la Citroën C3 Rally2, André Villas-Boas a d'abord parcouru la spéciale d'essai avec une Toyota Hilux. Le Portugais a été immédiatement frappé par la différence entre la voiture de rallye et le véhicule de rallye raid avec lequel il avait disputé le Dakar.

« J'ai fait le même parcours avec la Toyota du Dakar en premier, donc c'était extraordinaire quand j'ai pris le volant de la voiture de rallye », a-t-il indiqué. « Elle est plus légère, plus rapide et plus agile. Vous ressentez tellement la différence et c'était vraiment une expérience incroyable. Nous avons refait des tests récemment en vue du Portugal, notamment en disputant le Rallye Vieira de Minho. Cela s’est plutôt bien passé pour nous, donc j’ai décidé de poursuivre l'aventure. »

L'ancien entraîneur de Chelsea a été impressionné par la vitesse et l'agilité de la C3

Le Vodafone Rally de Portugal sera également une expérience inédite pour son copilote et ami d'enfance Gonçalo Magalhães. André Villas-Boas confie que leur duo partage de riches souvenirs grâce à leur passion commune du sport automobile dès leur plus jeune âge.

« Quand nous avions l'habitude d'avoir des essais de Formule 1, nous avions trouvé un petit trou dans le sol de cet hôtel », raconte-t-il le sourire aux lèvres. « Cela nous permettait d'aller jusqu'au paddock sans pass ! »

Cette amitié se poursuit aujourd'hui dans l'habitacle. Si André Villas-Boas admet qu'il reste du travail à faire sur ses notes, il a toutefois apprécié l'aide d'Éric Camilli, son équipier au sein de l'équipe Sports and You.

« Lors de nos premiers essais en rallye, nos notes de rythme étaient trop typées "gauche, droite, gauche, droite, droite, long droite », ajoute le Portugais. « Nous avons découvert le système de chiffres et de nombres qu'Éric utilise et nous nous familiarisons à ce style de notes. »

La semaine prochaine, le WRC accueillera l'une des plus belles listes des engagés de l'histoire de la catégorie. Parmi les vingt-cinq équipages engagés, on retrouvera notamment Yohan Rossel, Kajetan Kajetanowicz, Egon Kaur et Chris Ingram.

Si André Villas-Boas ne s'attend pas à inquiéter les ténors du championnat, le Portugais espère afficher des temps respectables d'ici la fin du week-end.

« Mon problème est que j'évolue dans le sport professionnel, d'où une nature compétitive me forçant à vouloir être rapide et ne pas finir dernier », sourit-il. « Je sais qu'il est probable que je termine dernier, mais je veux bien faire ! »

L'engagement d'André Villas-Boas au Vodafone Rally de Portugal, et son objectif d'être à l'arrivée, permettra également de mettre l'accent sur son initiative Race for Good, destinée à offrir plus de notoriété à trois œuvres de bienfaisance dont il est le parrain : APPACDM, Laureus Sport Foundation et Ace Africa. Cette dernière était d'ailleurs déjà présente sur la livrée de la Citroën C3 Rally2 d'Éric Camilli au Rallye Monte-Carlo en janvier dernier.

Des œuvres caritatives devraient bénéficier d'une belle exposition sur la livrée du pilote portugais

« Dès que je prends le volant, ma voiture arbore une décoration faisant la part belle aux associations qui me tiennent à cœur », a-t-il expliqué. « Bien sûr, je veux rallier l'arrivée, car cela signifie encore plus de sensibilisation et d'interactions envers Race for Good. Ces voitures vont très vite et trouver la bonne trajectoire grâce à de bonnes notes est désormais notre principal axe de progression ! »

  • Une couverture complète du Vodafone Rally de Portugal est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance. 

Plus d'actualités