dimanche | 12 sept. 2021

WRC2 - Mikkelsen l'emporte dans l'étape finale en Grèce

Auteur d'une prestation sans faute dimanche, le Norvégien Andreas Mikkelsen a soufflé la victoire à son équipier à l'EKO Acropolis Rally Greece.

Longtemps impliqué dans un duel avec Marco Bulacia (Skoda Fabia Rally2), Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2) comptait 5''4 de retard au terme de la première étape avant de ravir les commandes à son équipier samedi matin. L'attaque de l'espoir bolivien dans Eleftherohori lui permettait toutefois de reprendre le dessus pour seulement 8/10e de seconde avant l'étape décisive.

Dimanche, Andreas Mikkelsen reprenait les choses en main tout en évitant de prendre des risques superflus. Fort de son rythme solide, le Norvégien repassait en tête dans les spéciales à l'ouest de Lamia. Auteur du meilleur temps dans Tarzan, puis dans Pyrgos, le pilote Toksport WRT assurait dans la Wolf Power Stage pour sceller sa victoire avec 16''7 d'avance.

« Nous avons roulé très intelligemment sans toucher la moindre pierre du week-end, donc je suis très content de ma performance », déclarait Andreas Mikkelsen, qui compte désormais vingt-deux points d'avance à trois rallyes de la fin de saison, avant de saluer son nouveau copilote Elliott Edmondson. « Elliott a fait un travail incroyable en étant jeté dans le grand bain. C'est un résultat d'équipe incroyable. »

Marco Bulacia était également ravi de sa performance lui permettant de se hisser à la deuxième place du championnat.

« Je suis très satisfait de notre travail ce week-end », confiait le pilote âgé de vingt ans. « C'était ma première expérience en Grèce et nous avons montré que nous avions un bon rythme tout en ramenant la voiture intacte. »

Nikolay Gryazin (Ford Fiesta Rally2) connaissait une semaine sans souci avec sa nouvelle monture. Troisième à 4'45''0 du vainqueur, le Russe retrouvera sa Volkswagen Polo GTI R5 habituelle au Secto Automotive Rally Finland le mois prochain.

Georg Linnamäe avait également échangé sa voiture pour une Fabia. L'Estonien évitait les ennuis pour finir à 1'17''0 du podium et 3'00''7 devant Martin Prokop (Ford Fiesta Rally2), victime de deux crevaisons vendredi.

Pour son retour après son accident spectaculaire au Rallye d'Estonie, Sean Johnston (Citroën C3 Rally2) pointait à 9'27''6 d'Andreas Mikkelsen et se satisfaisait de voir l'arrivée.

En parallèle, Mads Østberg (Citroën C3 Rally2) réalisait une mauvaise opération dans la course au titre en étant trahi par sa transmission vendredi. S'il abandonnait le même jour, le Norvégien repartait samedi avant d'être à nouveau arrêté par des problèmes mécaniques.

Oliver Solberg (Hyundai i20 N Rally2) connaissait également un rallye à oublier. Le Suédois était hors-délais après s'être arrêté pour réparer sa suspension endommagée dans l'ES4 avant d'abandonner définitivement samedi.

Plus de WRC2