jeudi | 14 oct. 2021

Mads Østberg en tête d'affiche du WRC2 en Espagne

Le Norvégien Mads Østberg est sous pression pour conserver ses espoirs de titre en WRC2 au Rally RACC - Rally de España (14-17 octobre).

Le tenant du titre s'était imposé dès sa première apparition de l'année au Rallye de Croatie, mais il n'est plus monté sur la plus haute marche du podium depuis ce mois d'avril. Mads Østberg (Citroën C3 Rally2) est désormais deuxième du classement général à huit points du leader Andreas Mikkelsen, absent en Espagne.

En WRC2, seuls les six meilleurs résultats sur les sept rallyes sélectionnés par les pilotes sont retenus. Andreas Mikkelsen n'en a disputé que six et terminera sa saison au FORUM8 ACI Rally Monza le mois prochain tandis que l'Espagne représentera la dernière chance de Mads Østberg de marquer des points.

Même si Mads Østberg inscrit le score maximum de trente unités ce week-end, Andreas Mikkelsen n'aurait besoin que de treize points à Monza pour remporter le titre.

« Nous ressentons bien sûr de la pression », a confié le Norvégien. « Nous essayons juste de nous concentrer sur cette épreuve. Normalement, la voiture est plutôt performante sur cette surface, mais cela fait longtemps que nous n'avons pas roulé sur ce type d'asphalte. »

Nikolay Gryazin a troqué sa Polo (ci-dessus) pour une Fabia

Nikolay Gryazin voudra se racheter après avoir vu un podium s'envoler dans une double crevaison au Secto Automotive Rally Finland au début du mois. Le Russe fera ses débuts avec une Škoda Fabia Rally2 préparée par Toksport après avoir disputé le début de la saison avec une Volkswagen Polo.

Toujours en lice mathématiquement pour le titre, Jari Huttunen pilotera une Hyundai i20 N Rally2 et sera rejoint par un nouvel équipier, son compatriote Teemu Suninen. Ce dernier s'est imposé en Finlande, mais il découvrira le nouveau modèle de Hyundai en compétition. Le Finlandais peut lui aussi encore prétendre à la couronne même si ses chances restent extrêmement minces.

« L'Espagne a toujours été l'un de mes rallyes préférés », a-t-il confié. « C'est aussi la meilleure épreuve pour découvrir l'équilibre de la nouvelle voiture sur l'asphalte avec ses longues courbes. »

Les routes asphaltées larges et sinueuses du rallye pourraient aussi permettre à Sean Johnston de se mettre en valeur. L'Américain a commencé sa carrière sur les circuits et fera de son mieux pour viser un podium avec sa Citroën C3 Rally2. Au volant d'une voiture similaire, Éric Camilli espèrera également mettre à profit sa riche expérience sur asphalte.

La liste des engagés sera complétée par l'Estonien Georg Linnamäe (Volkswagen Polo GTI R5) et le novice Erik Cais (M-Sport Ford Fiesta Rally2).

  • Une couverture complète du RallyRACC Rally de España est disponible sur WRC+ All Live ici, avec la diffusion de chaque spéciale, des interviews, des reportages et les analyses de nos experts en direct du parc d'assistance.   

Plus d'actualités