lundi | 12 avril 2021

Mon rallye parfait : Antti Loponen

Pour la dernière personnalité à s'essayer à la création d'un rallye parfait, wrc.com a demandé au passionné Antti Loponen de itgetsfasternow.com de composer l'épreuve de ses rêves. Son parcours offre un véritable voyage dans le temps.

Parc d'assistance

Je n'ai pas visité beaucoup de parcs d'assistance dans le monde, mais je choisis PortAventura en Espagne pour son parc d'attractions !

Super-spéciale

Lousada au Portugal est la première spéciale du mondial où deux voitures se sont élancées simultanément dès 1991. La piste est large et permet de spectaculaires glissades.

Mon rallye parfait : Petter Solberg

Mon rallye parfait : Petter Solberg

Quand nous avons demandé à Petter Solberg d'imaginer son rallye parfait, sa spéciale finale n'aurait pas dû nous surprendre.

En lire plus

Vendredi (Terre)

Toutes mes spéciales du vendredi sont des vestiges du passé que j'aimerais voir revenir.

L'étape commencerait à Pengonpohja, qui était au parcours du rendez-vous finlandais du calendrier à l'époque du Groupe B. Cette spéciale est une véritable montagne russe avec des virages serrés et des collines escarpées. Malheureusement, elle est située trop loin de Jyväskylä pour retrouver une place en WRC, mais on peut régulièrement la voir sur des rallyes nationaux.

La spéciale suivante serait Grizedale West, un test long et technique du RAC Rally. Elle provoquait presque toujours de spectaculaires rebondissements. La dernière fois que cette spéciale, ou tout autre secteur chronométré en dehors des forêts galloises, a été vue en WRC remonte à 1995.

La journée s'achèverait avec Bunnings North, avec son redoutable final entre sauts et gués. En 1999, le rallye s'est terminé par une courte spéciale télévisée composée essentiellement de cette section. Le Rallye d'Australie n'a plus visité la côte ouest depuis plus d'une décennie.

Samedi (Asphalte/Terre)

En commençant à réfléchir aux moments légendaires sur asphalte, je ne voyais que des pneus terre sur des rallyes à surface mixte. J'ai donc choisi de composer un samedi sur surface mixte, ce qui devrait être possible dans mon rallye rêvé !

La journée commence en Argentine avec la version 2011 d'El Condor, qui incluait une section d'asphalte rapide après une portion sinueuse sur terre. Difficile de faire plus gros changement de rythme !

Tout le monde se souvient des images dans l'épingle de Chiusdino. La dernière fois que le Rallye Sanremo a eu des spéciales sur terre remonte à 1996, l'année de la dernière apparition de cette spéciale en WRC.

Pour la dernière spéciale, je me tourne vers Meteora du Rallye de l'Acropole. Cette ancienne spéciale sur terre a vu ses premiers kilomètres être goudronnés en 1985, d'où les célèbres images de Tom Blomqvist en glisse avec le rocher des Météores en toile de fond.

Le trailer du Rallye de Grèce Acropole

Power Stage

Je souhaitais inclure un peu de neige, d'où mon choix de Torsby. Cette spéciale commence lentement, devient très rapide puis ralentit à nouveau pour son final dans l'arène.

Un aspect important de la Power Stage est son aspect télégénique et un cadre spectaculaire est indispensable pour les caméras. Les spéciales rapides au milieu des bois sont bien, mais les virages lents et les sauts à ciel ouvert sont plus beaux à la télévision !

Plus d'actualités