mardi | 30 mars 2021

Ma vie de photographe en WRC

En WRC, le métier de photographe s'accompagne d'un ensemble de défis uniques dans le sport. André Lavadinho, directeur de @World, nous raconte le rallye de son point de vue, de la planification à l'exécution de chaque épreuve.

AVANT LE RALLYE

LA CONSTITUTION DE L'ÉQUIPE
@World travaille avec une équipe de photographes permanents sur l'ensemble de la saison en WRC, avec généralement un ou deux photographes locaux par épreuve pour porter notre nombre à cinq ou six personnes. Cela demande beaucoup de préparation sur le plan logistique, donc nous avons une agence de voyage qui s'occupe de nos voyages un à deux mois avant chaque rallye. Une fois sur place, nous sommes toujours ensemble dans une seule et même maison.

AVANT LE RALLYE

ARRIVÉE
Nous arrivons normalement sur un rallye le mardi précédant le départ, mais nous devons arriver plus tôt avec les contraintes liées à la Covid-19. Nous restons donc plus d'une semaine sur place pour chaque événement.

Nous essayons toujours de voler le même jour pour arriver avec deux ou trois voitures et nous répartir les points de créativité dans les spéciales.

Afin d'assurer un service de qualité sur tous les rendez-vous, nous avons toujours un plan sur la saison. Sur chaque épreuve, chaque photographe @World suit son plan dès l'instant où il part de chez lui, et ce jusqu'à la fin du rallye.

RECONNAISSANCES

Nous commençons chaque rallye par un briefing de l'équipe @World dans notre hôtel avant de partir en reconnaissances le lendemain. De manière générale, nous ne faisons pas les reconnaissances ensemble, car chacun d'entre nous a un style différent.

Notre équipe doit toutefois garder trois points clés à l'esprit lors des reconnaissances :

  1. Une bonne réception mobile pour que les photos puissent être envoyées immédiatement
  2. De bonnes routes d'accès aux spéciales
  3. Jauger le degré de risque en choisissant ses lieux. Parfois, je n'arrive pas à trouver le sommeil avant un nouveau rallye puisque je me demande si une voiture décollera à tel endroit ou s'il est dangereux de s'installer là. 

LE RALLYE

LE RALLYE

RÉVEIL
En règle générale, nos réveils sont réglés pour cinq heures du matin, mais cela peut aussi être une ou deux heures plus tôt. Nous prenons le petit-déjeuner avant de partir dans les spéciales, avec l'objectif d'arriver une heure et demie avant les premières voitures pour avoir le temps de vérifier que tout est comme nous l'avons vu lors des reconnaissances.

Nous nous retrouvons le soir pour le dîner ensemble, mais c'est sandwich dans les spéciales. Pendant le rallye, il n'y a pas le temps de s'asseoir pour un bon repas !

LES CONDITIONS EXTRÊMES
Pour un rallye comme l'Arctic Rally Finland avec des températures entre -15 à -20°C, nous devons toujours vérifier les batteries de nos appareils, mais nos autres équipements peuvent très bien affronter ces conditions.

Le plus grand défi est d'éditer rapidement les photos et de les envoyer, au risque de ne plus sentir nos doigts ! Cela dit, nous adorons notre travail et nous le présentons aux fans du monde entier, donc ce n'est qu'un petit prix à payer pour voir une voiture de rallye voler au-dessus de nous au sommet d'une montagne par -20°C. C'est beaucoup plus difficile à gérer sans événement !

LA LIVRAISON DES PHOTOS
À l'ère des réseaux sociaux, la livraison rapide de nos photos aux clients est extrêmement importante. C'est une autre raison pour laquelle nous voyageons toujours avec deux personnes dans chaque voiture. Après avoir pris des clichés à un endroit, le photographe retourne directement à la voiture pour se rendre à l'arrêt suivant. Une personne est au volant pendant que l'autre édite et envoie les photos. Sans photo, il n'y a pas d'actualités !

LA PHOTO PARFAITE
Je pense que le cliché parfait n’existe pas. Il y a toujours quelque chose qui peut être amélioré et une certaine part de chance. Cela dit, c'est cette quête de la photo parfaite illusoire qui nous motive. Si vous n'avez pas encore cette photo, c'est la principale raison nous poussant à repousser nos limites.

Si nous devons parler de créativité, c'est différent. Ici, il ne s'agit pas de chance, mais de talent. Cela vient avec les années d'expérience. À chaque événement, nous avons un photographe qui ne pense qu'à la créativité. S'ils manquent certaines photos, ce n'est pas un problème. À la fin de la journée, nous voulons juste avoir trente photos originales et créatives.

Plus d'actualités