Tuesday | 21 Dec 2021

Loeb, la légende de retour en WRC avec M-Sport Ford

Le Français Sébastien Loeb fera son grand retour en Championnat du Monde FIA des Rallyes et retrouvera son grand rival Sébastien Ogier au Rallye Monte-Carlo (20-23 janvier).

Le pilote le plus prolifique de l'histoire du WRC a conclu un accord avec M-Sport Ford World Rally Team afin de piloter le nouveau Puma Rally1 à propulsion hybride lors de la première manche de la saison 2022.

En parallèle, Sébastien Ogier sera au volant d'une Toyota GR Yaris Rally1 pour la première étape de son programme partiel après avoir décroché son huitième titre mondial chez les pilotes le mois dernier.

Les deux pilotes français, anciens équipiers chez Citroën, ont remporté dix-sept des dix-huit derniers titres en jeu en Championnat du Monde FIA des Rallyes. Tous deux maîtrisent à la perfection les conditions diaboliques du Rallye Monte-Carlo, Sébastien Ogier ayant fixé la référence avec huit victoires sur l'épreuve contre sept à son compatriote.

Après le départ à la retraite de Daniel Elena, le nonuple champion du monde sera copiloté par Isabelle Galmiche, membre de longue date de son équipe d'ouvreurs. L'Alsacien rejoint ainsi Craig Breen, Adrien Fourmaux et Gus Greensmith dans une formation qui alignera quatre voitures à Monaco.

Sébastien Loeb a découvert le Puma en Espagne

Sébastien Loeb a pris le volant du Puma en Espagne au mois d'octobre et il était à nouveau en action le mois dernier dans les Alpes françaises alors que la rumeur d'un retour avec M-Sport Ford prenait de l'ampleur en vue du coup d'envoi de l'ère hybride du championnat.

« C'était un plaisir de découvrir les nouvelles technologies que l'on retrouve dans le Puma Rally1 », s'est-il enthousiasmé. « Je pense que c'est assez similaire aux voitures de 2017, mais avec l'ajout d'un système hybride les rendant un peu plus difficile à exploiter. C'est excitant d'avoir de la nouveauté à gérer dans l'habitacle. Quand j'ai essayé la voiture, j'ai vraiment été impressionné par son équilibre et sa puissance avec l'hybride. J'ai vraiment aimé ça. »

Le Monte-Carlo sera la première apparition de Sébastien Loeb en WRC depuis la fin de son programme partiel sur deux ans avec Hyundai Motorsport en 2020. Il s'envolera pour la France depuis le Dakar en Arabie saoudite, où il pilotera pour l'équipe Bahrain Raid Extreme chapeautée par Prodrive.

« J'aime toujours ce que je fais et j'aime toujours piloter, mais c'est juste incroyable de disputer une épreuve du WRC », a-t-il ajouté. « C'est quelque chose que j'apprécie beaucoup. »

11 Rally1 hybrides attendues au Monte-Carlo

11 Rally1 hybrides attendues au ...

Onze Rally1 à propulsion hybride devraient prendre le départ de la manche d'ouverture de la nouvelle ère du Championnat du ...

En lire plus

« Je crois que je peux encore être compétitif », a-t-il continué. « Certes, le Monte-Carlo n'est peut-être pas l'épreuve la plus facile pour commencer avec une équipe en raison des conditions piégeuses, mais j'ai de bons souvenirs de ce rallye et l'ambiance y est toujours incroyable. »

Après son premier titre mondial remporté avec Citroën Total en 2004, Sébastien Loeb avait failli rejoindre la structure britannique de Malcolm Wilson avant de choisir de rester dans l'écurie française pour ajouter huit nouveaux titres à son palmarès.

« C'est agréable de travailler avec M-Sport, une équipe très professionnelle et qui sait construire de bonnes voitures », a-t-il expliqué. « Je suis heureux de collaborer avec eux maintenant. Je me suis battu contre Ford depuis le début de ma carrière, mais j'ai toujours su que Malcolm était extrêmement impliqué dans l'équipe et un véritable passionné de rallye. Nous avons toujours eu de bonnes relations. »

Le best of de la saison 2021

Malcolm Wilson a indiqué que les nouvelles voitures hybrides l'avaient incité à ouvrir des discussions avec le pilote âgé de quarante-sept ans à venir essayer le Puma, appuyé par Red Bull, l'un des fidèles partenaires de l'Alsacien.

« Il l'a fait et nous nous sommes désormais en mesure de dire qu'il rejoindra l'équipe l'an prochain ! », s'est-il félicité. « C'est fantastique de pouvoir attirer un pilote aussi accompli chez M-Sport et je n'ai aucun doute sur ses capacités tant au volant que dans le rôle de mentor pour nos autres pilotes. Il a peut-être fallu plus de seize ans pour que cet accord se concrétise, mais c'est formidable de le voir enfin devenir réalité. »

David Richards, président de Prodrive, a également libéré Sébastien Loeb pour qu'il puisse rejoindre M-Sport Ford tout en déclarant que ce programme le maintiendrait en forme pour les activités rallye-raid de son équipe : « Ce sera formidable pour tous les amoureux de sport automobile de voir le pilote de rallye le plus titré de tous les temps revenir en WRC. »

Plus d'actualités