dimanche | 06 juin 2021

Victoire surprise pour Sébastien Ogier en Sardaigne

Sébastien Ogier a accentué son avance en tête du Championnat du Monde FIA des Rallyes avec sa belle victoire au Rally Italia Sardegna.

Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) a emmené un doublé Toyota sur les routes rocailleuses de l'île méditerranéenne pour signer sa troisième victoire de la saison avec 46''0 d'avance sur son équipier Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC), désormais relégué à onze points après le cinquième des douze rendez-vous du calendrier.

Avant le départ, peu d'observateurs auraient misé sur Sébastien Ogier. En tant que leader du championnat, le Français s'élançait le premier dans les spéciales vendredi et se retrouvait contraint de devoir balayer une trajectoire plus propre et plus rapide à ses adversaires. Ce rôle devait réduire à néant ses chances de victoire, mais le champion du monde en titre parvenait à limiter l'hémorragie à une trentaine de secondes sur le duo Hyundai Motorsport formé par Ott Tänak et Dani Sordo (Hyundai i20 WRC).

Profitant de meilleures conditions samedi, Sébastien Ogier alignait les meilleurs temps. Quand Ott Tänak tapait une pierre arrachant l'une de ses roues, puis que Dani Sordo partait en tonneau, il devenait alors évident que le Français allait sceller la cinquante-deuxième victoire de sa carrière le lendemain.

« Nous pensions qu'il était peut-être mieux de rester chez nous que d'ouvrir la route en Sardaigne », confiait Sébastien Ogier. « Nous avons fait du bon travail aux essais. La voiture était bien plus efficace qu'au Portugal. Nous avons connu un vendredi incroyable et nous avons réussi à nous hisser au sommet samedi. Au dernier moment, j'ai eu une petite coupure moteur après le gué de la Power Stage, mais nous avons survécu en ne lâchant que quelques secondes. »

Initialement frustré de son rythme, Elfyn Evans pointait à plus d'une minute de la tête au terme de la première étape. Le Gallois parvenait toutefois à inverser la tendance en ajustant ses réglages pour retrouver ses sensations et s'offrir des scratches. Grâce à sa deuxième place à l'arrivée, Toyota porte son avance sur Hyundai à quarante-neuf points au championnat constructeurs.

Elfyn Evans connaissait toutefois une dernière frayeur lorsque sa voiture s'immobilisait après le même gué ayant provoqué une brève inquiétude pour Sébastien Ogier. Resté immobile pendant près de vingt secondes, le Gallois perdait tout espoir d'inscrire des points bonus, mais il parvenait à assurer la deuxième place une fois son moteur redémarré.

Troisième à 19''2 d'Elfyn Evans, Thierry Neuville complétait le podium pour offrir une maigre consolation à l'équipe Hyundai Motorsport. À la recherche des réglages parfaits tout au long du week-end, le Belge ne trouvait pas satisfaction et ne parvenait pas à suivre le rythme du duo Toyota. 

Le Rally Italia Sardegna s'avérait tellement dur pour les hommes et les machines que Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) était le seul autre pilote de l'élite à éviter l'abandon. Quatrième, le Japonais égalait le meilleur résultat de sa carrière comme au Portugal, et ce malgré la présence d'une abeille dans l'habitacle de sa voiture lors d'une spéciale dimanche.

L'ES20 du Rally Italia Sardegna

Cinquième à l'arrivée, Jari Huttunen (Hyundai i20 R5) s'imposait en WRC2. Le Finlandais prenait définitivement l'avantage sur Mads Østberg (Citroën C3 Rally2) lorsque le Norvégien était victime d'une crevaison dans le deuxième test dominical. Le tenant du titre dans la catégorie repartait à l'attaque dans les deux derniers secteurs chronométrés du parcours, mais Jari Huttunen parvenait à résister pour 7''5.

Victorieux en WRC3, Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) se classait septième devant Pepe López (Skoda Fabia Rally2), Jan Solans (Citroën C3 Rally2) et Marco Bulacia (Skoda Fabia Rally2).

Le Championnat du Monde FIA des Rallyes atteindra le cap de la mi-saison lors de son prochain rendez-vous. La discipline effectuera son retour sur le continent africain pour la première fois depuis 2002 à l'occasion du Safari Rally Kenya à Naivasha (24-27 juin).

Plus d'actualités