dimanche | 23 mai 2021

Elfyn Evans s'impose au Portugal

Elfyn Evans a remporté le Vodafone Rally de Portugal pour signer sa quatrième victoire en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC) a su oublier la déception de sa défaite croate pour quelques fractions de seconde face à Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) pour s'imposer et se hisser au deuxième rang du championnat, à seulement deux unités de son équipier au sein du Toyota Gazoo Racing.

Au Portugal, le Gallois s'est emparé de la première place lorsqu'Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) était contraint à l'abandon en raison d'une rupture de suspension samedi après-midi.

Peu enclin à risquer un nouveau revers et à mettre en péril ses chances de titre, le nouveau leader doublait ensuite son avance lors de la première spéciale dominicale pour reléguer Dani Sordo à 10''7 avant de gérer son rythme dans les quatre derniers tests pour l'emporter finalement avec une marge s'élevant à 28''3.

« Nous n'étions peut-être pas l’équipage le plus rapide du week-end, mais nous avions quand même un excellent rythme, nous avons évité les ennuis et nous avons fait ce qu'il fallait pour maintenir Dani à distance aujourd'hui », déclarait Elfyn Evans, réjoui de son succès. « Cela arrive au moment parfait pour la course au titre avant une série de rallyes très cassants sur terre. »

Dani Sordo avait mené les débats une grande partie du vendredi avant de caler et de glisser derrière Ott Tänak. Sur une épreuve où la gestion des pneumatiques durs et tendres de Pirelli s'avérait cruciale, l'Espagnol était souvent mal à l’aise avec ses choix. S'il parvenait ainsi à reprendre du terrain sur Elfyn Evans samedi soir, il restait sans réponse face au rythme du Gallois dimanche matin.

Leader du championnat avant l'épreuve disputée autour de Matosinhos, Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) devait ouvrir la route sur des pistes sablonneuses favorisant ses adversaires tout au long de la première étape de ce quatrième rendez-vous de la saison. 

Leader vendredi, Dani Sordo a dû se contenter de la deuxième place à l'arrivée

Des choix de pneus inspirés et les soucis de ses rivaux permettaient toutefois au pilote français de remonter dans la hiérarchie pour s'offrir la troisième position à près d'une minute de Dani Sordo. Grâce à ce double podium, Toyota en profite pour porter son avance sur Hyundai à trente-sept points au championnat constructeurs.

Après avoir bataillé face à Sébastien Ogier durant la longue étape du samedi dans les montagnes de Cabreira, Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC) gérait son rythme dimanche pour sceller sa quatrième place et le meilleur résultat de sa carrière.

Le duo M-Sport Ford World Rally Team formé par Gus Greensmith et Adrien Fourmaux complétait le top six. Si les deux hommes avaient été distancés à cause de problèmes d’accélérateur, sans oublier un tête-à-queue du jeune espoir français vendredi, le Britannique signait tout de même sa meilleure performance en WRC.

Vainqueur dans la catégorie WRC2, Esapekka Lappi (Volkswagen Polo GTI R5) terminait septième devant ses adversaires directs Teemu Suninen (M-Sport Ford Fiesta Rally2), Mads Østberg (Citroën C3 Rally2) et Nikolay Gryazin (Volkswagen Polo GTI R5).

Ott Tänak était rejoint sur la liste des abandons par son équipier Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC), victime d'un bris de suspension arrière. De retour dans les spéciales dimanche, les deux hommes parvenaient à sauver quelques points en terminant premier et deuxième dans la Wolf Power Stage disputée sur la spéciale légendaire de Fafe.

Les concurrents du Championnat du Monde FIA des Rallyes se retrouveront dans moins de deux semaines à Olbia pour le cinquième rendez-vous de la saison sur les chemins rocailleux du Rally Italia Sardegna (3-6 juin).

La Wolf Power Stage du Vodafone Rally de Portugal 2021

Plus d'actualités