dimanche | 25 juil. 2021

Virves « attendait plus » de son rallye à domicile

Engagé en FIA Junior WRC, Robert Virves a confié qu'il espérait briller davantage sur ses terres à l'occasion du Rallye d'Estonie.

Auteur de débuts époustouflants avec une troisième place à l'arrivée l'an dernier, l'Estonien Robert Virves était considéré comme l'un des grands favoris à la victoire avant le départ de cette nouvelle édition.

Son rallye n'a toutefois duré que trois spéciales puisqu'un arbre de transmission cédait rapidement sur sa Ford Fiesta Rally4 conçue par M-Sport Poland. Robert Virves et son copilote Sander Pruul occupaient alors la troisième position.

« Je pense toujours à la victoire au départ d'un rallye », a-t-il confié. « Je n'avais pas le meilleur des programmes pour préparer le rallye, mais j'espérais au moins un podium. C'est dur de rester sur la touche, encore plus avec un problème comme celui-ci, mais le rallye est ainsi et nous ne pouvions rien y faire. »

Reparti samedi matin en visant de gros points avec les victoires de spéciales, l'équipage n'avait aucun répit avec une crevaison provoquée par un contact sur une borne en béton dans la spéciale d'ouverture de Peipsiääre. Robert Virves devait finalement se contenter de la septième place dimanche midi.

Robert Virves veut finir la saison en beauté

« J'ai dit à quelques personnes que j'avais eu plus de malchance sur ce rallye que dans toute ma carrière auparavant », plaisantait l'Estonien. « Qu'y puis-je ? Il y aura sûrement des rallyes où cela sera encore pire à l'avenir, mais tout cela fait partie du jeu et il faut l'accepter et aller de l'avant. »

Alors qu'il reste deux rallyes au calendrier cette saison, le pilote âgé de vingt-et-un ans est septième du classement général avec cinquante-quatre points de retard sur le leader Sami Pajari. S'il admet que le titre est hors de portée, il promet toutefois de tout donner pour finir l'année en beauté en Belgique et en Espagne.

« Le titre est peut-être déjà perdu, mais je veux terminer la saison et faire les deux rallyes pour acquérir de l'expérience pour l'avenir », a-t-il conclu. « J'ai disputé mon premier rallye [sur asphalte] en début d'année en Italie et j'ai beaucoup aimé. Il y a encore beaucoup à apprendre, mais c'est extrêmement plaisant au volant. »

Plus d'actualités