Le Junior WRC en 2018 :
Les Suédois au rendez-vous !

La bataille pour le titre de Champion du Monde FIA Junior des Rallyes a tourné au duel entre les Suédois Emil Bergkvist et Dennis Rådström en 2018.

Emil Bergkvist et Dennis Rådström évoluaient véritablement un ton au-dessus du lot lors des six rendez-vous de la saison et il a fallu attendre la finale en Turquie pour savoir lequel des deux Suédois allait inscrire son nom au palmarès de la discipline.

Cet honneur revenait finalement à Emil Bergkvist, auteur d'une prestation lui valant une victoire doublée alors que son compatriote était piégé par les spéciales cassantes autour de Marmaris. 

L'expérience a donc prévalu cette saison. Les deux hommes n'ont cessé de capitaliser sur leurs acquis au volant des Ford Fiesta R2 après avoir découvert la catégorie en 2017. Une approche méthodique leur ayant permis de s'échapper en tête du classement général dès le début de saison en Suède.

Sur la neige, Dennis Rådström s'imposait avant de récidiver sur la terre portugaise. Hélas, son abandon en Finlande allait lui coûter cher face à Emil Bergkvist, qui n'était pas monté sur la plus haute marche du podium avant son doublé turc. Outre l'expérience, sa régularité sur les quatre autres rendez-vous de la saison lui a donc permis d'empocher le titre avec dix-huit unités d'avance. 

Vainqueur au Portugal, Dennis Rådström a perdu gros en abandonnant en Finlande.

Leur plus proche rival se nommait Jean-Baptiste Franceschi, quarante-et-un points plus loin à l'issue de l'année.

Le Français a connu son heure de gloire à domicile, où il a mis tout son talent sur asphalte et son expérience à profit pour signer sa première victoire dans la catégorie au Tour de Corse.

Malheureusement pour lui, la malchance et des erreurs lui ont fait perdre du terrain dans la course au titre. Un arbre de transmission cassé au Portugal l'a ainsi contraint à la neuvième place tandis que son excès d'optimisme en Turquie l'a fait partir en tonneau avant un abandon définitif.

Ken Torn s'est également imposé cette année en Finlande. Cependant, ses accidents au Portugal et en Turquie ont contraint l'Estonien à se contenter de la cinquième place derrière le débutant Callum Devine.

Extrêmement régulier, l'Irlandais n'a connu qu'un abandon. Une crevaison dans l'avant-dernière spéciale en Corse l'a également relégué de la troisième à la cinquième place. Au Portugal, il occupait confortablement la deuxième place avant de voir sa direction le lâcher après qu'il manque un freinage. De quoi laisser penser que Callum Devine aurait pu prétendre à un meilleur classement final s'il avait été épargné par la malchance ou l'inexpérience...

Video

More News



Social media