OTT TÄNAK

Déterminé, intense et extrêmement rapide, Ott Tänak laisse parler son talent. Après un transfert surprise, le champion du monde des rallyes 2019 revient chez M-Sport Ford World Rally Team pour la saison 2023.

Nationality EST
Date of Birth 15.10.1987
Birthplace Kärla Parish, Estonia
First Rally 2009, Rally de Portugal
Co-Driver Martin Järveoja
Rally Wins 17
World Champion Titles 1 (2019)
Website https://otttanak.com/en/home/

Sa carrière jusqu’ici

La carrière d’Ott Tänak commence en Estonie, son pays natal. Au sein de l’équipe dirigée par son compatriote, l’ancien pilote Ford Markko Märtin, il devient Champion d’Estonie des Rallyes en 2008 et 2009.

Vainqueur de la sélection européenne du Pirelli Star Driver, il gagne un programme en PWRC en marge du Championnat du Monde FIA des Rallyes 2010. L’Estonien termine quatrième du classement général final.

En 2011, Ott Tänak s’installe au volant d’une Ford Fiesta S2000 en SWRC. Dans la course au titre après ses victoires en Italie, en Allemagne et en France, il doit finalement se contenter de la deuxième place après la finale disputée en Espagne.

Ses performances lui valent une promotion chez M-Sport Ford World Rally Team. Sa campagne 2012 est toutefois décevante et Ott Tänak est débarqué en fin d’année en dépit d’un premier podium acquis dans l’avant-dernière manche en Sardaigne.

Son retour s’effectue en associant WRC2 avec une Ford Fiesta R5 et trois manches dans une Ford Fiesta RS WRC de M-Sport en 2014. Plus mûr et concentré, il est invité à réintégrer la structure britannique à temps plein en 2015.

Ses efforts prennent une tournure effrayante au Mexique lorsque sa voiture sort de la route avant d’être engloutie dans un lac. Les images ont fait le tour du monde et le « sauvetage du Ti-Tänak » a été l’un des sujets les plus viraux de l’histoire du WRC.

S’il est à nouveau évincé en fin d’année, il conserve un volant en WRC avec une Ford Fiesta RS alignée par la nouvelle équipe DMACK World Rally Team. Sans une crevaison en toute fin d’épreuve, il aurait même pu s’offrir son premier succès en WRC au Rallye de Pologne.

En 2017, Ott Tänak revient chez M-Sport et fait sensation en terminant troisième du championnat tout en remportant sa première victoire en Italie avant de récidiver sur l’asphalte allemand.

Son transfert chez Toyota Gazoo Racing s’avère être un coup de maître. Malgré un environnement inconnu, Ott Tänak fait de la Toyota Yaris WRC une machine à gagner en s’imposant à quatre reprises. Présent dans la course au titre, il perd finalement du terrain dans les deux derniers mois de la saison.

Il ne laisse pas passer sa chance en 2019. Dès les premières manches, Ott Tänak démontre avoir l’étoffe des champions. Avec six succès en treize départs, il scelle son premier sacre mondial avant de faire la une des journaux en quittant Toyota pour rejoindre le rival Hyundai Motorsport en 2020.

Sa carrière chez Hyundai connaît une entame compliquée avec un accident spectaculaire au Rallye Monte-Carlo. En dépit de trois podiums, dont une victoire à domicile en Estonie, la défense de sa couronne échoue. La campagne 2021 s’avère tout aussi difficile. S’il remporte l’Arctic Rally Finland, des problèmes mécaniques se mettent en travers de son chemin sur plusieurs épreuves et il doit se contenter d’une modeste cinquième place au classement général final.

S’il s’impose par trois fois en 2022, Ott Tänak fait une annonce choc après l’arrivée du Rally RACC - Rally de España en annonçant qu’il arrêtera sa collaboration avec Hyundai Motorsport en fin d’année.

Son avenir devient plus clair quelques semaines plus tard puisque l’Estonien signe pour M-Sport Ford World Rally Team, scellant ainsi son retour dans l’équipe lui ayant offert sa première chance au plus haut niveau.

Au volant d’un Ford Puma Rally1 et toujours accompagné de Martin Järveoja, Ott Tänak veut reconquérir le titre après avoir échoué à reprendre la couronne ces trois dernières saisons.

 

Sa carrière jusqu’ici