Les spéciales

  • Huit spéciales principalement courtes pour 97,02 kilomètres d’action attendent les concurrents lors d’un vendredi s’annonçant rapide et intense. Le parcours se tiendra dans un rayon de vingt-cinq kilomètres autour d’Ypres.
  • Après Vleteren au nord, l’itinéraire se dirige vers le sud pour le plus long test du jour, Westouter – Boeschepe (19,60 km). Mesen – Middelhoek et Langemark complètent cette boucle dans le sens inverse des aiguilles d’une montre qui sera répétée après un passage à l’assistance.
  • Le samedi est encore plus compact, à peine plus de la moitié de la distance de l’étape étant chronométrée (133,22 km). Les débats suivront un format similaire avec Reninge, puis Dikkebus, Wijtschate et Hollebeke, le gros morceau de l’épreuve avec 22,32 km. Les deux tours seront également séparés d’une assistance.
  • Dimanche, l’étape décisive se composera de Watou et Kemmelberg pour 51,34 km d’action. La répétition de cette dernière accueillera la Wolf Power Stage mettant des points bonus en jeu. Les équipages retrouveront le parc d’assistance d’Ypres après la boucle d’ouverture.
  • Les vingt spéciales totalisent 281,58 km chronométrés.

 

Une spéciale mythique

  • Kemmelberg. Célèbre auprès des fans de rallye et des passionnés de grandes classiques cyclistes, l'ascension de la célèbre colline de Kemmelberg et son dernier secteur pavé mettra les voitures à l’épreuve, encore plus s’il pleut. Les concurrents auront également défié les courbes fluides et rapides de la montée de Monteberg plus tôt dans la spéciale.