Les spéciales

L’épreuve commence jeudi soir avec une version rallongée de la passionnante spéciale urbaine sur surface mixte d’Harju, le tout devant une foule nombreuse au cœur de Jyväskylä.

Les équipages s’aventureront ensuite dans les forêts au nord-est de la ville pour deux passages dans les tests bien connus de Laukaa et Lankamaa, le plus long du parcours avec 21,69 km. Les deux boucles sont divisées par une assistance et la seconde s’achèvera par la super-spéciale d’Harju dans une itération raccourcie. Une autre assistance en milieu d’après-midi mènera à deux tours dans Ässämäki et Sahloinen-Moksi. Les neuf spéciales totaliseront 124,91 km.

Samedi, les concurrents défieront une véritable étape marathon faisant près de la moitié de la distance compétitive du rallye, soit 150,30 km d’action autour des célèbres routes en montagnes russes de Jämsä. Päijälä, et Rapsula, qui emprunte des sections à la mythique Ouninpohja, précèderont Patajoki et l’inédite Vekkula. Les quatre secteurs chronométrés seront répétés après l’assistance.

Dimanche, deux passages dans Oittila et les grands sauts de Ruuhimäki clôtureront l’épreuve après 43,92 km supplémentaires. Ruuhimäki 2 accueillera notamment la Wolf Power Stage mettant des points bonus en jeu.

Les vingt-deux spéciales cumuleront 322,61 km sur un parcours total de 1427,47 km.

 

Une spéciale mythique

  • La Wolf Power de Ruuhimäki dimanche. Inchangée depuis 2019, elle propose des routes rapides et larges avec de véritables sauts aux allures de montagnes russes menant à une arène et un « jump » monstrueux sur la ligne d’arrivée.