Les Défis

  • Un mélange de pistes larges et de sections étroites techniques.
  • Pied au plancher du départ à l’arrivée. Affectueusement surnommé le Grand Prix de Finlande, douze des quatorze rallyes les plus rapides en WRC y ont eu lieu.
  • Les notes doivent être parfaites. Les crêtes avalées en aveugle cachent souvent des virages. Il est alors vital de bien se positionner avant le décollage pour assurer une vitesse de passage en courbe optimale.
  • Les vitesses sont si élevées et les écarts si serrés qu’il y a peu de chance de regagner le temps perdu après une erreur.
  • L’un des rendez-vous les plus difficiles pour les copilotes tant le rythme exige une diction régulière et extrêmement précise des notes.
  • La maîtrise des sauts. Avec une vitesse d’approche trop élevée, l’aérodynamique de la voiture se déportera sur l’arrière, faisant cabrer l’avant. La clé est de freiner avant la bosse et d’accélérer à fond pendant le vol.
  • L’adaptation d’un rallye traditionnellement estival à une date automnale pouvant mener à des routes offrant une adhérence exceptionnelle ou plus accidentée si la pluie et le froid s’en mêlent.

 

Les réglages

  • Suspensions terre.
  • Les Pirelli Scorpion tendres seront le choix privilégié, mais les gommes dures seront également disponibles.
  • Les spéciales fluides et peu accidentées permettent de préparer les voitures en sachant que les problèmes mécaniques sont rares.
+50 metres...