• L’unique rendez-vous 100 % hivernal du calendrier se distingue avec ses routes gelées bordées de murs de neige sur lesquels les pilotes s’« appuient » pour négocier les virages le plus rapidement possible.
  • Les pneus cloutés offrent un surplus d’adhérence essentiel, mais les concurrents doivent s’habituer à une voiture « flottante » et à de nouveaux points de freinage.
  • Avec un mercure chutant jusqu’à -30 °C, même les tâches les plus routinières aux assistances deviennent plus difficiles pour les mécaniciens équipés de gants.

 

Les réglages

  • Plutôt typés terre, mais des solutions ingénieuses sont utilisées pour exploiter au mieux les moteurs dans un tel froid.
  • Les pneumatiques neige Pirelli Sottozero J1 sont équipés de 384 clous en tungstène pour mordre la couche de glace recouvrant les routes. Chacun d’entre eux mesure vingt millimètres de longueur pour un poids de quatre grammes. Seuls sept millimètres sont visibles, le reste étant incrusté dans la gomme pour renforcer la structure du pneu.
  • Les pelles sont obligatoires au cas où des concurrents devraient extraire leur voiture des murs de neige.

Teaser