WRC Rallye Monte-Carlo (programme, itinéraire, informations spectateurs)

Le rallye le plus imprévisible de l’année. Malgré son parcours alpin tracé sur un asphalte relativement facile en apparence, les conditions hivernales compliquent la donne et laissent place à des choix de pneumatiques cornéliens. Rien n’est vraiment simple en haute montagne !

Les Spéciales

  • Après le départ jeudi midi à Gap, deux spéciales difficiles dans les Hautes-Alpes et l’Isère donnent le coup d’envoi de l’épreuve dans l’après-midi.
  • Le vendredi se compose de deux boucles de trois secteurs chronométrés inédits et géographiquement éloignés à l’ouest de Gap. Aspremont – La Bâtie-des-Fonts et Chalancon – Gumiane sont empruntées à deux reprises avec un unique passage matinal dans Montauban-sur-l’Ouvèze – Villebois-les-Pins, le plus long test du week-end avec 22,24 km. L’étape propose près de 105 kilomètres d’action.
  • Samedi matin, La Bréole – Selonnet et Saint Clément – Freissinières précèdent la dernière assistance à Gap. Après la répétition de La Bréole – Selonnet et 57,10 km contre la montre, les concurrents prendront la route pour rejoindre Monaco.
  • Nouveaux défis le dimanche avec une double ration de Puget-Théniers – La Penne (12,93 km) et Briançonnet – Entrevaux (14,31 km). Cette dernière sera le cadre de la Wolf Power Stage rapportant des points bonus au terme d’une étape sans assistance.
  • Les quatorze spéciales totalisent 257,64 km.

 

Une spéciale mythique

  • Briançonnet – Entrevaux. Le double passage dans cette spéciale dimanche s’annonce magnifique. Inédite dans ce format, elle propose une série de virages rapides jusqu’au Col du Buis avant deux descentes plutôt raides, la seconde se composant de belles épingles avant l’arrivée.