Les défis

  • La seule véritable manche hivernale du calendrier. Les routes gelées bordées de murs de neige sont typiques du Rallye de Suède.
  • Les concurrents s’y appuient pour négocier les virages. Dans des conditions douces, ceux-ci se démolissent sous l’impact, piégeant alors les voitures dans la poudreuse.     
  • Des pneus cloutés sont nécessaires pour une meilleure adhérence. Les pilotes doivent toutefois s’habituer à une voiture « flottante » et à de nouveaux points de freinage.
  • Autour de 0°C, les clous transforment la surface de la route. La terre apparaît, arrache les clous et réduit fortement le grip.
  • Avec un mercure chutant jusqu’à -25°C, même les tâches les plus routinières aux assistances deviennent plus difficiles pour les mécaniciens équipés de gants.

Top Moments 2019