FIA

Advertising

Le Rallye du Mexique
vu du parc

On est mercredi au Mexique et il ne manque que 36 heures à la première spéciale du rallye, qui sera disputée jeudi soir. Tandis que les équipages effectuaient les reconnaissances, nous avons été découvrir le nouveau parc d’assistance de León. Et voici ce que nous avons découvert :

Des containers pour structures d’accueil.
Le Mexique est le premier rallye hors d’Europe de la saison pour les constructeurs WRC. Les structures d’accueil du parc d’assistance – également appelées « hospitality » – ne sont donc plus installées dans des camions, mais dans des containers.

Bien entendu, les équipes WRC ont relevé le défi de faire tenir le plus de choses possible dans ces énormes boîtes d’acier, de 12m de long.

Notre préférence va au bureau d’ingénieurs conçu par Volkswagen, avec vitres teintées et zone privée. Le top !

Une histoire de chaussures.
León est la capitale mexicaine de l’industrie de la chaussure et cela se remarque dans le parc.

Entre une sandale de 4m de haut et cette imposante botte de cowboy, les hommages surdimensionnés aux fabricants de chaussures de León ne manquent pas.

En revanche, nous n’avons trouvé aucune trace de la paire de bottes qui sera offerte au vainqueur du rallye dimanche.

Une structure plus petite pour Hyundai.
Les petits nouveaux du WRC ont donné le tournis à leurs adversaires lors du Rallye Monte-Carlo, en dévoilant la plus grande structure d’accueil jamais vue en WRC : 900 mètres carrés et près de quatre jours pour être montée !

Le constructeur coréen a opté pour une solution plus petite au Mexique. Elle est tout autant impressionnante aux yeux des autres équipes, car il n’a fallu que 16 heures pour la monter.

Nous reverrons cette structure en Argentine et en Australie. Elle accueillera la troisième voiture confiée à Hayden Paddon, à l'endroit où prennent place aujourd’hui les ingénieurs.

Les organisateurs sont dans des igloos.
La météo est très belle à León : le temps est ensoleillé et sec, avec une température de 24°C. Il est donc plutôt curieux de découvrir une sorte de village futuriste d’esquimaux dans un coin du parc.

Les six igloos sont en réalité les structures gonflables qui accueillent les organisateurs du rallye, les officiels chargés du chronométrage et les commissaires de la FIA, qui travaillaient auparavant au Poliforum voisin.

Le design est intelligent et prévoit notamment des portes tournantes, conçues pour éviter que la structure ne s’effondre à chaque entrée ou sortie.

Une camera pour Kubica. Et même beaucoup de cameras.
Des caméras sont montées sur la Fiesta du Polonais pour réaliser des images embarquées. Parmi elles on retrouve notamment cette caméra qui filmera l’arrière de la voiture, une vue plutôt inhabituelle. Elles permettront d’obtenir des images lors du shakedown de jeudi.

Retrouvez les images dans nos clips du Rallye du Mexique.

Advertising