Bilan 2017 : Citroën

Après une année sabbatique destinée à préparer la nouvelle C3 WRC, on attendait beaucoup du retour de Citroën.

Et maintenant que la saison est terminée, on ne peut pas dire que le constructeur français s'attendait à être dernier du championnat ! 

Malgré un enthousiasme palpable, le Rallye Monte-Carlo s'avérait décevant. Désigné leader, Kris Meeke cassait une suspension avant un accident de circulation et son abandon. Stéphane Lefebvre, l'autre C3 éligible aux points, se classait seulement neuvième. Citroën Racing retroussait immédiatement les manches...

La déception était encore au rendez-vous suédois. Néanmoins, les ingénieurs progressaient sur le comportement de sa C3, notamment lors des répétitions des spéciales. De leur côté, les pilotes évoquaient une voiture ne leur donnant pas toute la confiance nécessaire sur tous les terrains.

Ce problème était confirmé dès le Mexique. Sur la terre du Mexique, Kris Meeke se montrait irrésistible malgré une dernière excursion imprévue dans un parking lors de la Power Stage. Sa victoire offrait toutefois un peu de baume au cœur à l'équipe.

Le travail effectué pour redresser la barre semblait porter ses fruits en Corse. Kris Meeke achevait la première journée avec vingt secondes d'avance, mais il devait abandonner le lendemain en raison d'une fuite du circuit de lubrification d’huile.

En dépit de l'adversité, Citroën faisait tout pour s'appuyer sur les points positifs. Craig Breen finissait régulièrement dans le top cinq tandis que Kris Meeke perdait toute confiance et partait plusieurs fois à la faute. Yves Matton décidait alors de le mettre sur la touche en Pologne et engageait Andreas Mikkelsen pour trois épreuves.

En juillet, le directeur de Citroën Racing reconnaissait que certaines directions prises lors du développement de la C3 WRC n’étaient pas adaptées au besoin. Christophe Besse était nommé au poste de directeur technique afin d'inverser la tendance et de préparer 2018. Quelques semaines plus tard, l'équipe se tournait vers Sébastien Loeb. Le nonuple champion du monde des rallyes essayait la Citroën C3 sur terre et sur asphalte afin d'essayer de nouvelles idées et d'accumuler les retours sur la voiture.

À l'issue d'un Rallye d'Espagne net et sans bavure début octobre, Kris Meeke offrait à l'équipe son deuxième succès de l'année. Néanmoins, la fin de saison en Pays-de-Galles et en Australie était moins plaisante. Après avoir cassé une suspension, Kris Meeke achevait sa saison avec une septième place et Craig Breen partait en tonneau alors qu'il semblait en mesure de signer son meilleur résultat de l'année.

Aussi décevante fut-elle, cette campagne appartient désormais au passé. L'an prochain, Citroën tentera de retrouver sa régularité pour revenir dans le match. Espérons que cela soit le cas.

VIdeo

More News

2017 season review: Citroën