FIA

Advertising

Ogier : "Latvala sera
difficile à rattraper"

Sébastien Ogier affirme qu’il n’a pas perdu tout espoir de contrer Jari-Matti Latvala sur les routes du Rallye d’Argentine, toutefois il reconnaît que l’avance de 21”2 dont dispose le Finlandais sera difficile à combler.

Advertising

Après sept spéciales sur les quatorze au programme, les deux pilotes officiels Volkswagen ont distancé leurs poursuivants de plus de deux minutes et sont seuls au monde dans leur mano à mano pour la victoire.

Très en confiance, Latvala a entamé l’étape d’aujourd’hui avec 17”7 de marge sur son coéquipier, une avance qu’il a augmentée durant la matinée. Pendant que le Finlandais brillait, Ogier a eu du mal à trouver le petit plus qui lui aurait permis de le devancer sur ces routes très meubles.

A la mi-journée, le Champion du Monde en titre a salué la performance de son collègue, tout en démentant avoir abandonné la partie.

« Je dois dire que Jari-Matti a fait du très bon boulot ce matin et qu’il a été très rapide, en particulier sur la deuxième spéciale, » a déclaré Ogier, à la recherche d’une première victoire en Argentine. « Pour nous, ça n’a pas été une mauvaise matinée, mais bon, on était juste un peu trop lents. »

« Pour l’instant, la deuxième place ça n’est pas si mal. Si le rallye devait finir ainsi, ça ne serait pas dramatique, ce serait encore un bon résultat. Cela ne signifie pas que je baisse les bras, parce que la route est encore longue et qu’il peut se passer encore beaucoup de choses. Mais, si Jari-Matti continue sur ce rythme, il sera difficile à rattraper. »

Ogier a indiqué que son plus gros problème venait de l’état des routes. « Les conditions étaient plus cassantes que ce à quoi je m’attendais. Les routes sont assez abimées et il y a de grosses ornières, je n’avais donc pas très envie d’attaquer comme un dingue. »

« Ce ne sont pas des conditions que j’apprécie. Je préfère quand c’est fluide et rapide, du pilotage pur. Ici, il faut être agressif. Quand on s’enfonce profondément dans le sol sablonneux, on prend beaucoup de risques avec les pneus à chaque virage. »

Advertising

Video