FIA

Advertising

Kubica promet d’adopter
une nouvelle approche

Robert Kubica espère profiter du Rallye d’Argentine pour donner un nouvel élan à sa saison, jusqu’ici marquée par de nombreux accidents. Il promet donc de « revenir un peu en arrière », quitte à sacrifier en partie sa vitesse.

Il a beau avoir occupé la tête du Rallye Monte-Carlo et avoir affiché partout ailleurs un rythme prometteur, son année a été gâchée par les accidents. Il est sorti de la route à huit reprises en l’espace de quatre rallyes et n’a vu l’arrivée qu’une seule fois, en Suède.

Au départ cette semaine de son premier Rallye d’Argentine, le Polonais estime qu’il doit brider son envie de piloter le pied au plancher et se concentrer plutôt sur le fait de finir les courses.

« Je vais essayer de changer mon approche et de revenir à la façon dont j’abordais les rallyes lorsque j’ai débuté ma carrière en WRC, » annonce Kubica. « Sur terre, je dois plutôt penser à la survie et au fait de rallier l’arrivée, au lieu d’essayer d’être le plus rapide possible. »

« Il existe trop de variables et de surprises pouvant piéger les pilotes inexpérimentés. Voilà pourquoi je pense que ça ne me ferait pas de mal de revenir un peu en arrière, » ajoute-t-il.

S’il reconnaît qu’il n’est pas agréable de composer avec ce type de problèmes, Kubica estime qu’ils n’ont rien de surprenant.

Le Rallye du Mexique s'est fini par un tonneau pour Robert Kubica

« Je pense qu’il était beaucoup plus surprenant de remporter le WRC2 l’année dernière avec aussi peu d’expérience ! La plupart des pilotes qui disputent ces spéciales pour la première fois le font au volant de voitures beaucoup moins puissantes. »

« Je pilote l’une des meilleures voitures du championnat, aux côtés des meilleurs pilotes de rallye au monde et dans des conditions que je n’ai jamais connues auparavant. C’est le plus haut niveau et je dois m’en rappeler, » explique-t-il.

Malgré ces accidents, Kubica reste positif quant à la suite de sa saison et refuse de revoir ses objectifs à la baisse.

« Il est vrai que je n’ai pas connu le début de saison le plus chanceux qui soit, mais je crois que ça va s’arranger. Le plus important, c’est que je tire profit de cette expérience au maximum et que j’apprenne. Je suis certain que de meilleurs moments viendront, » conclut-il.

Advertising