FIA

Advertising

Pas de consignes pour
départager les pilotes VW

Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala sont autorisés à poursuivre leur bagarre au sommet du WRC, quels que soient les risques encourus par VW.

Advertising

Les pilotes Volkswagen Motorsport ont fait le show la semaine dernière, au Rallye d’Argentine, s’échangeant à plusieurs reprises la place de leader au cours de la première étape. Leur duel a tourné à l’avantage de Latvala, qui s’est imposé avec 1'26”9 d’avance sur son coéquipier.

Leader des deux premières spéciales, Ogier a subi le retour en force de Latvala. En devançant à dix reprises son collègue, le Finlandais a décroché sa première victoire sur l’épreuve sud-américaine.

Ce deuxième succès de la saison porte Latvala à 24 points d’Ogier au championnat du monde, alors qu’il reste encore 8 manches à disputer.

Par le passé, les luttes intestines entre coéquipiers ont souvent mené les directeurs d’équipes à appliquer des consignes afin d’apaiser les situations.

Néanmoins, Jost Capito, patron de Volkswagen Motorsport, est heureux de laisser ses pilotes se battre entre eux pour la couronne mondiale.

« L’équipe aime la compétition et les bagarres, » a-t-il confirmé. « Je déjeune généralement avec les pilotes et les copilotes. Un jour, en Argentine, Seb est arrivé et a dit : “Eh, Miikka [Anttila, copilote de Latvala], tu as fait un boulot fantastique sur cette boucle !” »

« C’est représentatif de l’état d’esprit de l’équipe : on apprécie la compétition interne, c’est très sportif et très sain. »

Capito a reconnu avoir été impressionné par la performance de Latvala en Argentine, sans être surpris par cette neuvième victoire dans la carrière du Finlandais : « Nous avons que Jari-Matti peut remporter des rallyes à la régulière, sans avoir besoin de coup de pouce. Et il en va de même pour Sébastien. »

Advertising

Video