Pas de consignes pour
départager les pilotes VW

Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala sont autorisés à poursuivre leur bagarre au sommet du WRC, quels que soient les risques encourus par VW.

Les pilotes Volkswagen Motorsport ont fait le show la semaine dernière, au Rallye d’Argentine, s’échangeant à plusieurs reprises la place de leader au cours de la première étape. Leur duel a tourné à l’avantage de Latvala, qui s’est imposé avec 1'26”9 d’avance sur son coéquipier.

Leader des deux premières spéciales, Ogier a subi le retour en force de Latvala. En devançant à dix reprises son collègue, le Finlandais a décroché sa première victoire sur l’épreuve sud-américaine.

Ce deuxième succès de la saison porte Latvala à 24 points d’Ogier au championnat du monde, alors qu’il reste encore 8 manches à disputer.

Par le passé, les luttes intestines entre coéquipiers ont souvent mené les directeurs d’équipes à appliquer des consignes afin d’apaiser les situations.

Néanmoins, Jost Capito, patron de Volkswagen Motorsport, est heureux de laisser ses pilotes se battre entre eux pour la couronne mondiale.

« L’équipe aime la compétition et les bagarres, » a-t-il confirmé. « Je déjeune généralement avec les pilotes et les copilotes. Un jour, en Argentine, Seb est arrivé et a dit : “Eh, Miikka [Anttila, copilote de Latvala], tu as fait un boulot fantastique sur cette boucle !” »

« C’est représentatif de l’état d’esprit de l’équipe : on apprécie la compétition interne, c’est très sportif et très sain. »

Capito a reconnu avoir été impressionné par la performance de Latvala en Argentine, sans être surpris par cette neuvième victoire dans la carrière du Finlandais : « Nous avons que Jari-Matti peut remporter des rallyes à la régulière, sans avoir besoin de coup de pouce. Et il en va de même pour Sébastien. »

Video