FIA

Jari-Matti Latvala vainqueur
en Argentine

Un an après avoir décroché à Villa Carlos Paz son premier podium avec Volkswagen, Jari-Matti Latvala signe en Argentine sa deuxième victoire de la saison.

Advertising

Au volant de la Polo R, le Finlandais devance de 1'26”9 son coéquipier Sébastien Ogier. Il s’agit de la neuvième victoire consécutive de Volkswagen, qui bat le record précédemment détenu par Citroën.

C’est justement au volant d’une Citroën DS3 que Kris Meeke signe son deuxième podium de la saison. Le Britannique termine cette cinquième manche du championnat en troisième position, à 5'54”7 de Latvala.

« L’année dernière, je suis monté sur le podium, mais je n’osais pas rêver à une victoire ici. C’est vraiment quelque chose de spécial, » a commenté Latvala. « Je craignais que ma confiance n’ait été mise à mal par ma sortie de route au Portugal. Si Ogier s’était imposé, le championnat aurait pu devenir ennuyeux, mais on l’a relancé. »

Les deux pilotes Volkswagen se sont livrés à un mano à mano au cours de l’étape de vendredi, que Latvala a terminée en tête. Alors qu’Ogier était en proie à des problèmes de pneu et de surchauffe, le Finlandais a dominé la journée de samedi, se concoctant une avance de 31 secondes avant la dernière étape.

Kris Meeke signe son deuxième podium de la saison

C’est dans des conditions particulièrement mauvaises qu’ont été disputées les spéciales du jour. Dans le brouillard et la boue d’El Condor et de Giulio Cesare, Ogier s’est refusé à affronter Latvala, si bien que l’écart entre eux s’est accentué de quasiment une minute au cours de ces quatre spéciales couvrant 76,78 km.

Ogier a toutefois marqué le maximum de points sur la Power Stage. Il compte à présent 24 unités d’avance sur Latvala au championnat du monde.

Sous pression après ses accidents au Mexique et au Portugal, Meeke n’a commis aucune erreur cette semaine. Le Britannique a gardé un œil attentif sur Andreas Mikkelsen, qui s’est peu à peu rapproché de lui au classement général. Au final, le Norvégien échoue à 23”6 de la DS3 de son rival.

Une alarme venue de l’alternateur de sa Polo a valu une frayeur à Mikkelsen à l’arrivée de la dernière spéciale, d’autant plus que la casse d’une courroie d’alternateur l’avait contraint à l’abandon vendredi. Cette fois, le Norvégien est parvenu à rallier Villa Carlos Paz sans encombres.

Thierry Neuville est remonté à la cinquième position

Thierry Neuville a cassé un arbre de transmission de sa Hyundai i20 au début de la dernière spéciale. Il a néanmoins confirmé sa cinquième place et termine devant Robert Kubica. Après un début de saison marqué par de nombreux abandons, le Polonais a sacrifié en partie sa vitesse sur cette épreuve, une stratégie qui s’est avérée payante.

Pour sa première participation à la manche argentine, Elfyn Evans obtient la septième place. Sa Ford Fiesta RS devance celle de Martin Prokop. Auteur de trois victoires au cours de la dernière étape, Mikko Hirvonen se clase neuvième, devant Nasser Al-Attiyah, vainqueur en WRC 2.

Le championnat retrouvera l’Europe pour la sixième manche de la saison. Elle sera disputée du 6 au 8 juin en Sardaigne.