FIA

Advertising

Latvala creuse son avance
en tête du Rallye d’Argentine

Jari-Matti Latvala a dominé la troisième journée du Rallye d’Argentine et porté à 31”2 son avance sur son coéquipier Sébastien Ogier.

Advertising

Le Finlandais a devancé le champion du monde en titre sur chacune des cinq spéciales du jour, grâce notamment à trois victoires. Voilà qui lui permettra d’entamer la dernière étape avec une confortable marge.

Latvala s’est véritablement révélé dans les spéciales rapides de la Calamuchita Valley, au sud de Villa Carlos Paz. Après être passé de 17”7 à 21”2 ce matin, son avance s’est creusée durant la boucle de l’après-midi, alors même que la progression d’Ogier était freinée.

« C’est l’une des journées sur laquelle j’ai le mieux piloté. Il arrive parfois que l’on connaisse des journées comme ça, où tout se passe bien, et c’est une super sensation. Mais il faut savoir en faire bon usage, » a commenté Latvala, non sans saluer la précision de son copilote Miikka Anttila malgré le brouillard.

La première spéciale de l’après-midi s’est avérée mouvementée pour Ogier. Après avoir perdu un peu de temps dans un tête-à-queue, il a vu l’un de ses pneus partir en lambeaux peu avant l’arrivée. L’aile de la Polo R a été endommagée par la gomme et le pare-chocs avant a même cédé dans la spéciale suivante. Le manque de refroidissement a alors provoqué une surchauffe du moteur, qui s’est traduit par une baisse de puissance.

Malgré un impact à grande vitesse contre un talus ce matin, Kris Meeke s’est maintenu au troisième rang, à 3'15”8 d’Ogier. Il a toutefois vu se rapprocher Andreas Mikkelsen, vainqueur de la première spéciale du jour. Revenu en Rally 2 aujourd’hui, le Norvégien est passé de la septième à la quatrième place au cours de la journée et compte désormais 1'56”0 de retard sur Meeke.

Robert Kubica occupe une solide sixième place

Thierry Neuville s’est hissé à la cinquième position au détriment de Robert Kubica, Elfyn Evans et Martin Prokop. Au volant de sa Hyundai i20, il a signé dans la Super Spéciale de ce soir la première victoire qui ait échappé à Volkswagen depuis le début de ce rallye.

Un choc contre une pierre a failli envoyer la Fiesta de Kubica en tonneaux dans la première spéciale de cet après-midi. Malgré cette chaleur, le Polonais évite les pièges et poursuit son apprentissage, au même titre qu’Evans. Ce soir, ces deux néophytes du Rallye d’Argentine sont respectivement sixième et septième.

Prokop occupe la huitième place au classement général. Le top 10 est complété par Nasser Al-Attiyah, leader en WRC2, et Mads Østberg. Ce dernier a subi un nouveau choc contre son volant et s’est une nouvelle fois fait mal à la main droite, déjà blessée hier.

La i20 de Dani Sordo faisait partie des voitures à avoir été réparées dans la nuit suite aux nombreux abandons enregistrés hier. Toutefois l’Espagnol a été contraint à l’abandon dès la première spéciale du jour et il ne reprendra pas la course demain, le moteur ayant subi des dégâts trop importants.

La dernière étape comportera deux passages sur les classiques que sont El Condor et Giulio Cesare. Les routes y sont étroites et rocailleuses, le décor sublime. Les équipages repartiront à 6h48 heure locale, pour 76,78 km chronométrés.

Video

Advertising