ES3/4 : Latvala passe en tête

Malgré un mal de dos, Jari-Matti Latvala s'est emparé de la tête du Vodafone Rally de Portugal avant la pause de mi-journée.

Infos spéciales : ES3 / ES4

ES3 : Caminha 1, 18,03 km
La spéciale de Camihna offre de superbes ‘spots’ sur l’Océan Atlantique près du départ. Une grande partie de la forêt a été détruite par un incendie, ce qui améliore la visibilité pour les pilotes. Ce ‘chrono’ est un mélange de routes étroites et de sections rapides avec des petites crêtes. Cette spéciale est bosselée et elle est disputée dans le sens inverse par rapport à l’an dernier.
 
Info ES4 : Ponte de Lima 1, 27,46 km
A l’instar du ‘chrono’ précédent, Ponte de Lima est disputée en sens inverse par rapport à 2016. Cette spéciale est surtout connue pour les abandons de Ott Tänak et Hayden Paddon, qui étaient sortis de la route en 2016. La Hyundai i20 du ‘Kiwi’ finissait même détruite par les flammes. Les routes sont larges et roulantes mais extrêmement sinueuses. Il y a beaucoup de changements de surface avec des parties sablonneuses, du gravier, des pavés, du béton et de l’asphalte.

Le Finlandais, qui pilote une Toyota Yaris, devance Kris Meeke d’une demi-seconde après les trois spéciales de la matinée, qui se sont déroulées près de la frontière epsagnole. C’est très serré au classement général puisque Ott Tänak pointe à 7/10e de Meeke et devance Craig Breen pour 2/10e.
 
Latvala est passé devant Hayden Paddon en remportant la spéciale de Caminha, longue de 18,03 km. Le Finlandais est parvenu à conserver son avantage dans la spéciale de Ponte de Lima malgré l’aggravation de sa blessure au dos, consécutive au shakedown d'hier.
 
« Hier soir, je ne savais pas si j’allais pouvoir conduire aujourd’hui. Heureusement, nous avons une bonne équipe et j’ai pu commencer mon rétablissement. Je ne suis pas à 100%, mais environ à 97% ! Je savais que j’allais perdre du temps dans la dernière spéciale ce matin. Pendant les reconnaissances, ce n’était pas la plus facile et j’ai apporté beaucoup de modifications à mes notes » a-t-il déclaré.
 
Meeke (Citroën C3), Tänak et Breen se sont partagés le meilleur temps dans la spéciale de Ponte de Lima. Le Britannique, qui bénéficie d’une bonne position de départ, a toutefois estimé qu’il n’en tirait aucun bénéfice. « Les ornières sont plus profondes, c’est assez difficile de partir loin. » a-t-il dit.
 
Tänak a amélioré l’équilibre de sa Ford Fiesta a ajustant quelques réglages alors que Breen s’est montré ravi par le comportement de sa Citroën C3. Sébastien Ogier n’est en revanche pas satisfait de sa matinée. En tant qu’ouvreur, il a du balayer toute la matinée mais il reste en embuscade à la cinquième place, à seulement 4''8 de la tête de course.
 
Paddon est retombé au sixième rang après que sa Hyundai i20 se soit arrêtée à deux kilomètres de l’arrivée de Caminha, à cause d’un problème électrique. Il a du réinitialiser le système avant de pouvoir continuer.
 
Son coéquipier Thierry Neuville est passé en septième position après avoir adapté son pilotage aux routes portugaises. « Les routes sont larges et nous devons faire glisser la voiture, je n’aime pas conduire de cette façon », a déclaré le Belge.
 
Dani Sordo pointe au huitième rang, peu satisfait par le comportement de son i20 qui glisse trop de l’arrière. Mads Østberg est neuvième et Elfyn Evans complète le top 10 après avoir perdu du temps à cause d’une crevaison sur la roue arrière droite de sa Ford Fiesta.
 
Stéphane Lefebvre a perdu plus de deux minutes après avoir effectué un tonneau avec sa C3 dans la spéciale de Caminha. Le Français a subi une double crevaison mais avec une seule roue de secours embarquée, il a effectué la spéciale de Ponte de Lima avec un pneu crevé pour concéder quatre minutes supplémentaires.

Cliquez ici pour retrouver les dernières vidéos de WRC+

VIDEO

More News