Un vendredi au Portugal...
Tänak en tête... mais de peu !

À l'issue d'une journée passionnante, Ott Tänak détient une légère avance en tête du Vodafone Rally de Portugal.

Il devance Dani Sordo de 4"6 et le leader du Championnat du Monde, Sébastien Ogier qui pointe à 4/10e de l’Espagnol au terme d’une journée où six pilotes différents ont occupé la tête du classement général.
 
Après la spéciale inaugurale de Lousada tracée sur le circuit de Rallycross et disputée hier, c’est Thierry Neuville et Mads Øtsberg qui démarraient la journée en tête de l’épreuve.
 
Hayden Paddon, Jari-Matti Latvala et Kris Meeke ont tour à tour mené les débats avant qu’Ott Tänak (Ford Fiesta) ne prenne les commandes de l’épreuve en fin de journée.
 
Moins de neuf secondes séparaient les huit premiers pilotes classés... avant quelques rencontres avec les pierres et les ornières de Ponte de Lima, la dernière véritable spéciale du jour. Tracé près de la frontière espagnole, ce ‘chrono’ fut cruel pour les pilotes qui se battaient pour la victoire.
 
La Hyundai i20 Coupé de Paddon s’arrêtait pour la deuxième fois de la journée à cause d’un problème électrique qui lui coûtait près de onze minutes. Latvala partait en tonneau avec sa Toyota Yaris et concédait neuf minutes tandis que Meeke cassait une suspension et devait se résoudre à l’abandon.
 
Neuville perdait près de vingt secondes derrière Latvala pendant que Craig Breen (Citroën C3) était ralenti à cause d’un amortisseur avant-droit cassé.
 
Après cette spéciale de Ponte de Lima, Tänak prenait la tête de l’épreuve, 3"6 devant Sordo qui passait de la septième à la deuxième position ! Tänak augmentait son avance sur l’Espagnol au cours des deux passages effectués dans les rues de Braga.

« Nous avions des dégâts sur la voiture avant la spéciale de Ponte de Lima et cela a rendu la voiture très difficile à conduire dans ce ‘chrono’. Nous sommes passés à travers les embuches et je suis très heureux de ma journée », a déclaré l’Estonien.
 
Sordo a connu quelques problèmes mineurs au volant de sa Hyundai i20 alors que Sébastien Ogier a du affronter les pires conditions de route en raison de sa position d’ouvreur. Il terminait la journée sur une bonne note avec un meilleur temps dans le premier passage de ‘Braga’, spéciale disputée sur des routes asphaltées.
 
Breen concluait l’étape en cinquième position, à 12"9 de la tête mais avec une avance de 5"4 sur Elfyn Evans. Neuville devançait ces deux hommes au terme de la deuxième journée après que les commissaires aient rectifié son temps de l’ES7.
 
Les deux pilotes du Toyota Gazoo Racing, Juho Hänninen et Esapekka Lappi terminaient aux septième et huitième places devant le leader du WRC 2, Andreas Mikkelsen et son compatriote Norvégien, Mads Øtsberg, qui complétaient le classement. Les espoirs d’Øtsberg s'étaient envolés dans l'ES5 avec une crevaison.
 
Le plus malheureux aujourd’hui était Stéphane Lefebvre. En effectuant des tonneaux avec sa Citroën C3, le Français perdait plus de 8 minutes au cours de cette première étape.
 
Rendez-vous demain pour la plus longue étape du rallye. Les pilotes devront affronter deux boucles de trois spéciales au nord-est de Matosinhos pour un total de 154,56 kilomètres chronométrés. Ils disputeront également la plus longue spéciale du week-end, Amarante et ses 37,55 kilomètres.

Cliquez ici pour retrouver les dernières vidéos sur WRC+

Video

More News