Audiences records pour le WRC

En 2017, un vaste public s'est rassemblé derrière les écrans pour vivre l'inoubliable saison 2017 du Championnat du Monde FIA des Rallyes. Les chiffres d'audience ont atteint leur niveau record sur les cinq dernières années.

D'après le cabinet indépendant Nielsen Sports, la lutte pour le titre la plus intense et imprévisible depuis plus de dix ans - conclue par les sacres de Sébastien Ogier et de M-Sport Ford World Rally Team - a été suivie par une audience cumulée de 848,86 millions de personnes.

Depuis la prise en main des droits commerciaux par WRC Promoter en 2013, l'audience mondiale du WRC a augmenté de 40 %, avec une belle progression de 20 % entre les deux dernières saisons.

Après avoir assuré une croissance régulière, l'augmentation de la couverture en direct des épreuves a permis d'atteindre des niveaux inédits d'heures de diffusion. De 5900 en 2013, elles étaient 12000 en 2016 et près de 13500 l'an dernier, soit une augmentation de 127 % en cinq saisons.

« Ces chiffres positifs reflètent les nombreux changements apportés ces dernières années, à l’image des nouvelles WRC plus agressives apparues l’an passé », analysait Oliver Ciesla, directeur général de WRC Promoter. « Elles ont trouvé un écho auprès des fans, qui ont pu apprécier pleinement une saison des plus ouvertes. D’autres ajustements sur l’ordre des départs et l’attractivité de la Power Stage avec davantage de directs et de points bonus ont aussi renforcé l’intérêt et contribué à cette augmentation de 20 % de nos audiences. Nous avons aussi vu les forces en présence évoluer. Les retours de Toyota et de Citroën, sans oublier les différents transferts, ont apporté une dose d’inattendu tout au long de la saison. »

Près de 850 millions de personnes ont suivi le WRC en 2017.

En 2017, la Pologne, la France, l'Espagne et la Finlande ont dominé les audiences.

En Europe, où le temps de diffusion a augmenté de 22 % et les audiences de 13 % sur un an, la Belgique, la République Tchèque, le Portugal, la Finlande, la Suède et l'Allemagne ont enregistré de solides progressions.

« L’Europe mène toujours », détaillait Oliver Ciesla. « Mais nous avons vu de fortes progressions en Asie où les audiences ont augmenté de 125 %. Le Japon et la Chine se classent respectivement sixième et onzième dans notre classement mondial. La croissance était tout aussi exceptionnelle en Amérique du Nord. Notre exposition sur ESPN et les chaînes d’Eleven a plus que triplé et notre audience a cru de 132 % l’an dernier. »

Sur les treize manches du calendrier, onze ont vu leur audience progresser. L'audience moyenne s'est établie à 68 millions de téléspectateurs, soit 15 % de plus qu'en 2016 et 46 % de plus sur les cinq dernières saisons.

« Nos rallyes au Monte-Carlo et en Pologne ont doublé leur exposition globale depuis 2013 », concluait Oliver Ciesla. « Avec la Suède, le Portugal, la Grande-Bretagne et le Mexique, ces épreuves ont toutes atteint plus de 73 millions de téléspectateurs en 2017. »

Retransmis dans plus de 150 pays par 65 opérateurs, le WRC n'a pas relâché ses efforts en concluant de nouveaux accords pour 2018. Parmi ceux-ci, on peut citer ceux avec ATV (Turquie), Eurosport 2 (Danemark), TV 2 (Estonie), V3, TV6 et Viasat Sport Baltic (Estonie, Lettonie, Lituanie) et Eleven Sports (Taiwan).

VIDEO

More News