FIA

Un pilote à surveiller au
Portugal : Jari-Matti Latvala

Sébastien Ogier arrive sur la quatrième manche en tant que leader du championnat, mais nous pensons que son coéquipier chez Volkswagen, Jari-Matti Latvala, pourrait prendre l’avantage sur les routes de terre du Portugal. Voici pourquoi :

Advertising

1. La meilleure position sur la route
Par temps sec, la terre meuble des spéciales portugaises peut rendre la vie dure au pilote qui prend la route en premier. Ogier pourrait donc perdre beaucoup de temps au cours de la première journée.

Latvala sera le deuxième à passer sur les spéciales et c’est lui qui tirera le plus gros avantage du balayage opéré par son coéquipier. Il a lui-même reconnu que cette position pourrait lui permettre de prendre les devants vendredi.

Il faut toutefois se souvenir que cette théorie ne vaut qu’en cas de temps sec. S’il devait pleuvoir, l’effet bénéfique du balayage se réduirait très fortement.

2. Il n’a jamais aussi bien commencé
Au cours des onze dernières saisons, Jari-Matti a connu son lot de hauts et de bas, mais il vit actuellement son meilleur début de championnat.

A la tête de 60 points après les trois premières manches, et notamment vainqueur du Rallye de Suède, il arrive au Portugal en confiance. Deuxième du championnat, il compte trois points de retard sur Ogier. Il n’a jamais pris un aussi bon départ.

3. Il adore sa voiture
Jari-Matti semble avoir véritablement pris ses marques avec la Polo R WRC. Après un départ poussif en 2013, il dit avoir des sensations complètement différentes cette année avec la Volkswagen.

Il a franchi un nouveau cap la semaine dernière, lors d’une séance d’essais de deux jours à Almodovar. Latvala a travaillé sur le set-up de base de sa voiture et sur l’amélioration de certains points précis.

« J’ai un peu modifié les réglages utilisés au Mexique, mais il s’agissait plutôt de les affiner, » a indiqué Latvala à wrc.com. « Je voulais surtout améliorer mon entrée dans les virages. Au Mexique, j’ai été un peu déconcentré par le sous-virage à certains endroits. Maintenant j’ai un très bon feeling avec la voiture. »

4. Il veut briller
Plus que quiconque, Latvala veut absolument écrire une page positive de son histoire sur le Rallye du Portugal. Jusqu’à présent, on retient essentiellement de ses six participations son accident de 2009, lorsque sa voiture a effectué 17 tonneaux à flanc de colline.

S’il a subi une nouvelle sortie de route l’année suivante, il a affiché de meilleures performances depuis. Après être monté sur le podium en 2011, il a occupé la tête de la course en 2012, mais a finalement fini hors de la route dans des conditions particulièrement éprouvantes.

C’est au Portugal qu’il a signé en 2013 son premier podium avec la Polo R, ne manquant la deuxième place qu’à cause d’un arbre de transmission cassé. Grâce à ce regain de confiance et des notes qu’il juge excellentes, nous parions que la roue tournera en 2014.

Video