FIA

Advertising

Les petites phrases avant
le Rallye du Mexique : Partie 2

Voici ce que les pilotes ont à dire avant le Rallye du Mexique :

Advertising

Jari-Matti Latvala : « Une place sur le podium serait formidable »
« La victoire en Suède a été un grand moment et m’a donné un surcroît de confiance. La suppression des qualifications a pour effet de m’obliger à partir en premier, compte tenu de ma position de leader du Championnat du monde. C’est un handicap, cela va sans dire. Mais le règlement, c’est le règlement. L’important, c’est de terminer dans les points ; une place sur le podium serait déjà formidable. »

Chris Atkinson : « Important de finir sans rencontrer de problèmes »
« Il sera très important d’être dans une bonne condition physique. Je me suis entrainé pendant l’été australien, à la mi-journée, quand il fait 35°C. J’ai aussi fait des exercices dans un sauna, pour être aussi bien préparé que possible. Je pense qu’il est important de finir sans rencontrer de problèmes. Si on y arrive, alors on obtiendra un bon résultat. »

Elfyn Evans : « On a mis l’accent sur la préparation physique »
« Je ne sais pas très bien à quoi m’attendre, mais les essais m’ont donné une bonne idée. Je n’ai jamais eu à gérer autant de longues spéciales au cours d’un même rallye, mais j’ai hâte de relever ce défi. On a mis l’accent sur la préparation physique, alors j’espère que ce sera efficace. Je veux pouvoir penser à la voiture et à signer de bons splits. »

Mads Østberg : « Je suis convaincu que nous serons compétitifs »
« Nous sommes encore en phase d’apprentissage. Mais chaque kilomètre passé dans la voiture me donne le sourire. Même s’il faut garder à l’esprit que le Rallye du Mexique ne sera que notre premier rallye terre avec la DS3 WRC, je suis convaincu que nous serons compétitifs. Je suis positif. Un podium serait un excellent résultat. »

Andreas Mikkelsen : « Je suis fin prêt ! »
« La Suède a été un week-end parfait. Lorsque vous êtes monté sur le podium une fois, vous avez forcément envie de recommencer. Mais il ne faut pas perdre non plus le sens des réalités. C’est le Mexique qui nous attend, et donc un terrain totalement inédit pour nous. Mon objectif est de terminer dans les cinq premiers. Après le Rallye de Suède, j’ai passé du temps à la maison, avec ma famille et mes amis. Et je me suis offert un petit week-end à New York. Maintenant, je suis fin prêt. »

Advertising