FIA

Advertising

Ogier remporte
la première spéciale mexicaine

Le départ du Rallye du Mexique a été donné ce soir dans une ambiance frénétique, des dizaines de milliers de spectateurs s’étant massés dans les rues historiques de Guanajuato pour assister à la fête.

La troisième manche du Championnat du Monde des Rallyes a vécu une cérémonie de départ colorée et musicale. Dans la foulée, les concurrents se sont immédiatement attaqués à la première spéciale.

Sur un tracé de 1,01 km, les voitures ont plongé dans des tunnels souterrains, creusés par les mineurs d’argent au 17e siècle. Puis elles se sont engagées dans des rues étroites, au bord desquelles une foule enthousiaste s’était massée.

Leader du championnat pour la première fois, Jari-Matti Latvala a été le premier à en découdre avec cette spéciale. C’est toutefois son coéquipier, Sébastien Ogier, qui s’est montré le plus rapide, avec 0”3 d’avance.

« C’était génial de passer au milieu de tous ces spectateurs. C’est toujours glissant ici et il faut être prudent. On n’a pris aucun risque ce soir, » a déclaré le Français.

Alors qu’il pilote une Ford Fiesta R5 de la catégorie WRC2, Ott Tänak a établi un remarquable chrono lui valant la deuxième place. Il a devancé de 0”1 la Volkswagen d’Andreas Mikkelsen. Kris Meeke sur Citroën DS3 et Jari-Matti Latvala sur Polo R complètent le top 5.

Pour ses débuts avec Hyundai, Chris Atkinson a connu quelques problèmes. Sa i20 s’est en effet arrêtée 100m après le départ. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais on a fait un reset et la voiture est repartie, » a expliqué l’Australien, qui a perdu plus de 20” dans cette mésaventure.

L’étape au programme demain comporte 10 spéciales, couvrant un total de 148,62 km. La plupart d’entre elles mèneront les concurrents dans les montagnes, à l’est de León, mais la journée se conclura par deux passages dans la Super Spéciale tracée sur le circuit de la ville. Le départ de la première épreuve du jour, Los Mexicanos, sera donné à 8h32.
 

Advertising