FIA

Meeke reste optimiste
après le Mexique

Kris Meeke juge encourageante sa performance au Mexique, et ce malgré deux abandons pour suspension cassée.

Advertising

Néophyte sur le Rallye du Mexique, Meeke occupait une impressionnante quatrième place lorsqu’il a été contraint à l’abandon, après un choc contre une pierre à la fin de la première étape. Il a une nouvelle fois été contraint de s’arrêter dimanche, après avoir tapé une pierre au début de la Power Stage.

Le Nord-Irlandais a néanmoins assuré avoir « beaucoup de choses positives à retenir » de ce premier rallye terre de la saison.

« J’ai couvert toute la distance du rallye et j’ai emmagasiné une bonne expérience sur les spéciales, » a-t-il déclaré. « Mon rythme était assez bon, en particulier sur les seconds passages. Etant donné que je courais contre des pilotes qui sont venus ici six ou sept fois, j’étais plutôt satisfait de mes temps. »

Au sujet de l’impact qui a mis fin à sa course pendant la Power Stage, Meeke estime s’être trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Sa Citroën DS3 a heurté une pierre de la taille d’un ballon de football, à l’intérieur d’un virage à droite.

« La veille, le rallye était passé à deux reprises sur cette portion et mes notes étaient bonnes. Elles disaient que c’était un “4 droite” et qu’il fallait rester à l’intérieur du virage. C’est ce que j’ai fait et “bang”, la roué s’est retournée et la suspension a cassé. »

Kris Meeke est encouragé par sa performance au Mexique

« Je pense que la route s’est détériorée après le passage de toutes ces voitures à la corde et cela a déterré cette pierre. N’importe qui pouvait la taper en passant premier, » a ajouté Meeke.

Troisième du Rallye Monte-Carlo, le pilote britannique dispute actuellement une série de quatre manches sur lesquelles il possède peu d’expérience. La Suède, le Mexique et le Portugal sont des rallyes inédits pour lui, tandis qu’il n’a pris qu’un départ en Argentine, au volant d’une S2000.

« Personne n’a été exceptionnel pour sa première participation en Suède, » a souligne Meeke. « J’étais dans le top 6 et j’en étais très fier, jusqu’au moment où je me suis encastré dans un mur de neige à l’intérieur d’un virage. Pour ma première fois au Mexique, j’aurais aisément décroché la troisième place sans ces erreurs. »

« Ce sont des débuts moyens, mais je savais que ça serait difficile. Je connais assez bien la Sardaigne et, à partir de là, tout me sera plus familier. Je suis donc probablement en pleine phase d’apprentissage. Dans ce sport, les choses ne vont pas toujours dans le bon sens, et il faut tenir bon quand ça va dans le mauvais sens, » a-t-il ajouté.

Video