FIA

Advertising

Evans estime
devoir encore progresser

Alors qu’il dispute sa première saison en WRC, Elfyn Evans estime pouvoir progresser dans de nombreux domaines avant d’atteindre le pic de ses performances.

Advertising

Le début d’année du pilote gallois a été marqué par une excellente sixième position sur le Monte-Carlo et une quatrième au Mexique, le meilleur résultat de sa carrière. Il occupe la cinquième place du championnat, devant son coéquipier chez M-Sport, Mikko Hirvonen.

Au lieu de chercher la vitesse pure, son équipe souhaite qu’il engrange de l’expérience. Au cours des trois premières manches, qu’il disputait pour la première fois, il a identifié des façons d’améliorer son rythme là où cela s’avère nécessaire.

« Je n’ai pas vraiment eu de surprises cette année, parce que je savais que le niveau était extrêmement élevé. Cependant, j’ai identifié de nombreuses zones dans lesquelles je peux progresser. Il est encourageant de voir que, sur certaines spéciales, je n’avais pas à rougir de mes temps, » a expliqué Evans à wrc.com.

« Il est difficile de savoir quand je vais pouvoir dire : “Je vais à fond”. En tout cas, je crois qu'il va me falloir un peu de temps. Je pense pouvoir encore m’améliorer et prendre plus de risques. Tant que ce sera le cas et que je continuerai à bien progresser, ça ira. »

« Je pourrais m’inquiéter si j’avais l’impression d’aller à fond et que je voyais encore des pilotes me prendre beaucoup de temps. Ce serait assez décourageant, » a ajouté le pilote M-Sport.

Elfyn Evans cherche où il peut progresser

Le prochain objectif d’Evans est de gagner en régularité. Il espère y parvenir le mois prochain, au Portugal, grâce à sa connaissance de l’épreuve. Il l’a déjà disputée deux fois.

« Mon retard sur le leader est encore plus ou moins celui auquel je m'attends compte tenu de mon rythme. Pour obtenir des résultats, il faut finir les rallyes. Mais dernièrement, on a encore continué à regarder quel était mon retard sur le leader et combien je perdais sur chaque spéciale. »

« Le prochain point sur lequel je dois travailler, c’est le gain de régularité sur les spéciales, au lieu d'être très rapide sur une épreuve et beaucoup plus lent sur la suivante. Il faut que je sois plus proche au général, » a expliqué Evans.

Advertising