FIA

Ogier nouveau leader
du Rallye d’Italie

Après avoir pris l’avantage sur Jari-Matti Latvala dans la dernière spéciale du jour, Sébastien Ogier entamera la dernière journée du Rally Italia Sardegna avec une avance de 1’40 sur son plus proche poursuivant.

Advertising

Visant tous deux les plus gros points possible afin d’alimenter leur capital au championnat, les pilotes Volkswagen étaient déterminés à ne pas se faire de cadeaux. En le devançant de 6”3 dans la première spéciale, Latvala a d’emblée envoyé un message à son coéquipier, dont le retard était alors de 28”7.

Cependant, Ogier n’avait aucune intention d’abandonner la partie et il a répliqué dans les deux épreuves suivantes. Il a repris 11” lors du premier passage dans Monte Lerno (59,13 km), puis 5”4 dans Monte Olia (19,27 km). Avant d’aborder la dernière spéciale du jour, l’avance de Latvala n’était plus que de 12”3.

La pression exercée par Ogier a fini par payer et Latvala a commis une faute dans Monte Lerno, tapant dans une pierre alors que sa Polo R s’éloignait de la trajectoire.

« C’est de ma faute, » a-t-il reconnu. « L’arrière de la voiture a sauté hors des ornières et j’ai endommagé la roue sur une pierre. J’ai dû m’arrêter pour la changer. »

Mads Østberg (Citroën DS3 WRC) réalise une solide performance

Ce changement de roue a coûté environ deux minutes à Latvala. Egalement en proie à un problème de pédale de frein, il a finalement rallié l’arrivée de la spéciale avec une perte de 2’13 sur son coéquipier.

Pour Ogier, l’objectif était atteint : il était en tête du rallye.

Les soucis de Latvala ont permis à Mads Østberg de se hisser à la deuxième place, à 1’40 d’Ogier.

Durant la majeure partie de la journée, le pilote Citroën s’est battu pour défendre sa troisième place face à Andreas Mikkelsen. Son adversaire ayant dû composer avec un amortisseur cassé dans longue dernière spéciale, Østberg a pris le large.

Mikkelsen se classe ce soir quatrième, à 36”3 de Latvala. Quant à Østberg, il sait qu’il n’aura que 21”3 de marge sur le Finlandais à l’entame de la dernière journée de course, mais il pense néanmoins pouvoir le contenir. « Bien sûr, on peut attaquer plus fort demain si nécessaire, » a-t-il affirmé.

Robert Kubica a arraché une roue sur sa Ford Fiesta RS WRC

Elfyn Evans a terminé la journée en cinquième position. Il a gagné un rang lorsque Robert Kubica s’est arrêté dans l’ES12, roue avant-droite arrachée sur sa Ford Fiesta RS WRC. En proie à de fortes douleurs dorsales cet après-midi, Martin Prokop complète le top 6 au volant de sa Ford privée.

Henning Solberg (Ford Fiesta) est septième, avec près de 6 minutes d’avance sur Kubica, huitième. Khalid Al-Qassimi (Citroën DS3 WRC) occupe la neuvième place et compte 1’02 de marge sur Lorenzo Bertelli (Ford Fiesta RRC), leader du WRC2.

Video