Le WRC 2 en Sardaigne :
Kopecký fait la passe de trois

Jan Kopecký a su éviter les pièges de la dernière étape du Rally Italia Sardegna pour signer sa troisième victoire de la saison en WRC 2 avec plus de trois minutes d'avance.

Après l'abandon de Stéphane Lefebvre (Citroën C3 R5) samedi, Jan Kopecký (Skoda Fabia R5) savait exactement ce qu'il avait à faire sur les quatre spéciales dominicales. Et le Tchèque s'y tenait parfaitement en usant de son expérience pour sceller sa victoire avec 3'02''6 d'avance.

Si son succès lui offrait vingt-cinq points, le pilote Skoda Motorsport restait à la deuxième place du championnat derrière son équipier Pontus Tidemand. Absent en Italie, le Suédois voyait son partenaire revenir à dix-huit unités à mi-saison.

« Cette victoire me procure d’excellentes sensations », déclarait le vainqueur. « Les fans tchèques sont absolument partout ici. Je n’ai pas réalisé un début de rallye parfait, mais nous avons été rapides en ne commettant aucune erreur sur le reste du week-end. »

En terminant deuxième, Ole Christian Veiby (Skoda Fabia R5) offrait le doublé à Skoda Motorsport. Après avoir remporté six spéciales samedi, le Norvégien en remportait trois autres aujourd'hui pour dépasser Nicolas Ciamin (Hyundai i20 R5) avant le départ de la Power Stage.

Ole Christian Veiby a remporté trois spéciales pour prendre la deuxième place.

De son côté, Nicolas Ciamin avait misé sur la sécurité afin de rallier l'arrivée sur des routes ayant laissé de grosses ornières tandis que des pierres étaient apparues sur la trajectoire lors des seconds passages.

Pierre-Louis Loubet (Hyundai i20) était l'un des concurrents pris au piège dans ces conditions. Sur la répétition de Cala Flumini (14,06 km), le Français perdait plus de deux minutes et deux positions. Fabio Andolfi (Skoda Fabia R5) et Lukasz Pieniazek (Skoda Fabia R5) en profitaient alors pour se hisser dans le quinté de tête, même si le Polonais calait dans la même spéciale. Pour Pierre-Louis Loubet, la messe était dite lorsqu'il était contraint à l'abandon au dernier point de contrôle.

Après son abandon samedi, Benito Guerra (Skoda Fabia R5) terminait septième devant Kajetan Kajetanowicz (Skoda Fabia R5) et Stéphane Lefebvre, qui démontrait à nouveau sa pointe de vitesse en signant le meilleur temps du WRC 2 sur la Power Stage (Sassari-Argentiera).

Enfin, le pilote de développement Toyota Takamoto Katsuta (Ford Fiesta R5) devait renoncer dans l'ES17, transmission cassée. Simone Tempestini (Citroën C3 R5) n'avait pas repris le départ après ses problèmes mécaniques de la veille.

Rendez-vous sur WRC+ pour vivre le Rally Italia Sardegna avec notre dispositif All Live. Au programme, toutes les spéciales en direct, les infos du parc d'assistance et l'analyse de nos experts !

Video

More News