Ogier, satisfait de sa prestation

Même s'il a vu une quatrième victoire sur le Rally Italia Sardegna lui échapper pour moins d'une seconde, Sébastien Ogier se satisfait de sa performance du week-end dernier.

Au départ de la Power Stage dimanche midi, le pilote M-Sport Ford World Rally Team comptait 8/10e de seconde d'avance sur son rival Thierry Neuville. Ce dernier exploitait finalement une toute petite erreur pour s'imposer avec 7/10e de marge.

« Il y avait de grosses ornières sur la fin de la spéciale et des pierres énormes à certains endroits », confiait le Français au micro de WRC.com. « Sur un gauche-droite très lent, je suis sorti de ce ‘rail’ et j’ai perdu juste ce qu’il ne fallait pas ! »

S'il estimait que cela pouvait lui avoir fait perdre le rallye, Sébastien Ogier avouait d'autres petites erreurs très frustrantes.

« En réalité, s'il y a un moment du week-end où on peut s'en vouloir c'est l'ES12, car on l'a faite dans un faux rythme qui nous a fait perdre 14 secondes d'un coup », assurait-il. « Il y a eu aussi l'ES13, où j'ai laissé filer trois secondes en calant au départ. Au regard du résultat final, on peut regretter un peu ces petites pertes de temps çà et là. »

Sébastien Ogier n'ouvrira pas la route en Finlande et il s'en réjouit !

« Je me suis vraiment battu et je n’ai pas commis de grosses erreurs. Quand on attaque autant, on peut sortir de la trajectoire idéale. Dès lors, on ne peut pas être déçus de notre performance. »

Le Champion du Monde en titre estimait également que ce septième rendez-vous de la saison avait mis en lumière des axes d'amélioration pour rendre la Ford Fiesta plus compétitive sur certaines conditions.

« Nous devons travailler un peu plus », jugeait-il. « Je pense que j’ai fait du bon travail au volant, mais sur les sections lentes et techniques, je perdais toujours des dixièmes ici et là. »

Au Neste Rally Finland (26-29 juillet), Sébastien Ogier sera deuxième dans l'ordre des départs. Une position inhabituelle pour le Français, ravi de laisser le rôle d'ouvreur à Thierry Neuville.

« D’un côté, nous n’avons plus le droit à l’erreur et nous devons continuer à faire des bonnes courses », concluait-il. « De l’autre, je sais qu’il reste probablement beaucoup de rallyes où nous n’aurons pas l’inconvénient d’ouvrir la route. Ces dernières années, j’ai toujours dû composer avec cela et je suis honnêtement ravi de laisser ce plaisir à quelqu’un d’autre ! »

Video

More News