FIA

Advertising

Le point à mi-saison :
Mads Ostberg

Après Sébastien Ogier, Mikko Hirvonen, Kris Meeke, Thierry Neuville et Jari-Matti Latvala, intéressons-nous à la première moitié de saison de Mads Ostberg, sous les couleurs de l’équipe Citroën Racing.

Début 2014, Mads Ostberg rejoignait Citroën Racing, multiple championne du monde. Une bonne occasion pour le Norvégien de montrer sa pointe de vitesse au sein d'une équipe d’usine. Et il n’a pas déçu.

En montant sur le podium à trois reprises en sept rallyes, dont une deuxième place au Rally Italia Sardegna, il compte désormais 28 points d’avance sur son équipier Kris Meeke.

Avec talent, Ostberg a réalisé des prestations pleines de maturité, associées à la régularité. Et c’est cette stratégie qu’il a souhaité mettre en place cette année, tout en attaquant jusqu’à ses limites, si les conditions les lui permettaient.

Pour le moment, cette approche ne lui a pas permis de s'imposer cette année mais au moins de marquer de précieux points au championnat. Et on ne pourra pas les lui enlever. 

Ostberg a réalisé une belle performance au Rally Italia Sardegna avec une deuxième place

Essayer de dépasser le trio ultra dominant de Volkswagen est une tache difficile cette année. Donc son principal objectif est de rester juste derrière comme le « meilleur des autres ». Et Ostberg a montré qu’il était exactement là où il devait être.

S’il continue sur cette même approche pour la deuxième partie de saison tout en améliorant la vitesse de sa DS3 WRC, il pourrait être en mesure de se placer entre Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen au classement final. 

Le top

Sa seconde place en Sardaigne. Sa régularité et son calme l’ont conduit au podium. Néanmoins, il a dû augmenter son rythme pour conserver sa position face aux assauts de Jari-Matti Latvala le dernier jour.

Le flop

Après sa troisième place au Portugal, Ostberg n’a pas pu poursuivre sur sa lancée. Il a abandonné au Rally Argentina suite à une blessure au pouce qu’il avait contractée lors d’une sortie de route avec sa DS3 WRC après un contact avec une pierre. Dans le choc, Ostberg n’a pu enlever sa main du volant et la blessure était trop douloureuse pour continuer. 

Mads Ostberg gallery

More News

Advertising