FIA

Le bilan à mi-saison :
Andreas Mikkelsen

Après Sébastien Ogier, Mikko Hirvonen, Kris Meeke, Thierry Neuville, Jari-Matti Latvala, Mads Ostberg et Juho Hanninen, intéressons-nous à la première moitié de saison d’Andreas Mikkelsen, sous les couleurs de l’équipe Volkswagen Motorsport II.

Ce bilan ne manque pas d’intérêt puisque, en 2014, Andreas Mikkelsen dispute sa première saison complète en Championnat du Monde des Rallyes FIA. La saison dernière, il n’avait participé qu’à quelques rendez-vous clés de la saison. Le « troisième homme » de l’équipe Volkswagen est actuellement… troisième du classement général derrière deux pilotes… Volkswagen ! En ne prenant en compte que cet unique paramètre, il remplit pour le moment parfaitement son rôle. En plus, il ne compte que 29 points de retard sur son plus proche coéquipier, Jari-Matti Latvala.

Le début de la saison lui a apporté son lot de hauts et de bas. Une superbe deuxième place en Suède a fait écho à une décevante septième place au Monte-Carlo, avant d’enchaîner sur un double abandon au Mexique.

Mais le Norvégien a montré sa force de caractère en rebondissant superbement au Portugal et en Argentine, avec deux Top 4 consécutifs, avant d’enchaîner sur des performances encore plus prometteuses en Italie et en Pologne.

La raison de cette soudaine efficacité ? Mikkelsen a pris la décision radicale, à partir de la Sardaigne, de changer de copilote. Si cela n’explique pas tout, le pilote Volkswagen a certainement retrouvé le petit ‘plus’ qui lui faisait défaut jusque-là en retrouvant Ola Floene. Ce dernier, qui a donc remplacé Mikko Markkula, a tout connu avec Andreas Mikkelsen, et notamment son ascension vers les sommets. Mikkelsen et Floene ont fait équipe en 2011 et 2012, raflant au passage deux titres internationaux en IRC, avec Skoda Motorsport.

Andreas Mikkelsen a vécu un rallye difficile au Mexique

La confiance retrouvée, le protégé de Volkswagen Motorsport est parvenu à lutter pour le podium en toutes circonstances. En Sardaigne, il a finalement raté le top 3 final, se classant quatrième, avant de terminer deuxième en Pologne, non sans avoir rivalisé avec Sébastien Ogier et avoir mené les rênes un bon moment.

Le top
Le Rallye de Pologne. Il a égalisé son meilleur résultat en WRC mais, surtout, il a réussi à se montrer l’égal de Sébastien Ogier pendant près du tiers du rallye. Leader à quatre reprises, il a livré un vrai duel au Français, avant de craquer le samedi. Après avoir perdu dix secondes à une intersection manquée, il n’a plus eu l’occasion de revenir sur Ogier. Mais, à coup sûr, il s’est montré comme une future star du WRC.

Le flop
Le Rallye du Mexique est vraiment à oublier pour le Norvégien. Son équipe a dû s’employer sur sa Polo R WRC après deux abandons. Il a d’abord arraché une roue le vendredi avant, le lendemain, de partir en tonneaux. Cette dernière sortie a été causée par une note mal prise lors des reconnaissances. Si c’était son premier voyage au Mexique, celui-ci ne lui laissera pas un souvenir impérissable.

More News

Andreas Mikkelsen gallery