FIA

Advertising

Le point à mi-saison :
Elfyn Evans

Elfyn Evans is the driver in the WRC.com half-term report spotlight today:

Ce n’est pas tous les jours que Malcolm Wilson vous donne l’opportunité de prendre le volant d’une Ford Fiesta RS WRC sur les treize manches du Championnat du Monde des Rallyes. Mais c’est ce qui est pourtant arrivé à ce jeune pilote de 25 ans. Et il est bien décidé à en profiter !

Il n’avait pris part qu’à un seul rallye au volant d’une World Rally Car, c’était en Sardaigne, en 2013, et il s’était classé sixième. Mais ça avait suffi à convaincre Wilson, qui lui a assigné comme objectif cette saison d’être le plus régulier possible, afin d’engranger de l’expérience.

Il a rempli cet objectif sur la première moitié de saison, il a même impressionné par son approche de la course et sa vitesse de pointe. Sixième lors du Rallye Monte-Carlo, il a obtenu un résultat presque inespéré pour une première. Deux mois plus tard, il a réussi à s’adjuger la quatrième place au Mexique, lui permettant de confirmer cette superbe impression.

Le meilleur résultat d'Evans cette saison est une quatrième place

Alors, c’est vrai, Elfyn Evans a fait des erreurs, trois pour être précis, en Suède, au Portugal et en Pologne. Mais, presque à chaque fois (une exception), il a pu repartir en Rally 2 pour voir l’issue du rallye et engranger, toujours, de l’expérience.

Pour un pilote de cet âge, Evans a su montrer une maturité étonnante. S’il continue dans les mois à venir comme il a fait lors de cette première moitié de saison, nul doute qu’il continuera d’impressionner les observateurs du WRC. L’expérience grandissante, il devrait aussi réussir à gagner en rythme.

Pour le moment, Evans compte 36 points, et ce serait une bonne performance qu’il parvienne à doubler ce score d’ici la fin de saison.

Le top
Sa quatrième place au Mexique. Il est là pour accumuler du kilométrage, pour apprendre les spéciales du WRC, aller au bout et compléter les rallyes. Il a fait tout ça au Mexique, mais il a fait encore plus, même s’il aurait certainement aimé monter sur le podium. C’était une performance incroyable pour son quatrième rallye, seulement, au volant d’une World Rally Car.

Le flop
Le Rallye de Suède était la première course enneigée pour Evans. Il a fait un travail admirable jusqu’à la toute dernière spéciale. Malheureusement, il a fini par fauter, ratant de peu une deuxième arrivée consécutive en WRC, lors d’une épreuve de spécialistes. 

More News

Elfyn Evans gallery

Advertising