Title watch: Tight at the top!

Le fabuleux duel du Rallye de Pologne offre une deuxième partie de saison qui s'annonce excitante... Au point de devoir fouiller dans les archives pour la mettre en relief !

Retour sur la Pologne

En Pologne, Thierry Neuville signait sa troisième victoire de l'année grâce à la sortie du leader Ott Tänak à trois spéciales de l'arrivée.

Le rallye en lui-même s'était montré spectaculaire du début à la fin avec une tête s'échangeant dix fois en vingt-trois spéciales, Thierry Neuville et Ott Tänak se rendant coup pour coup au dixième de seconde près. 

La lutte la plus serrée depuis Loeb et Hirvonen

Avec son succès, Thierry Neuville est revenu à onze points de Sébastien Ogier à cinq épreuves de la fin de saison. Après huit rallyes disputés, la course au titre est la plus serrée depuis 2009, l'année du duel entre Sébastien Loeb et Mikko Hirvonen.

À l'époque, au même stade de la saison, Mikko Hirvonen (Ford Focus RS) possédait cinquante-huit points, un de plus que Sébastien Loeb (Citroen C4). Quatre manches plus tard, le Français remportait son sixième titre mondial avec une seule unité d'avance au terme d'un face-à-face épique en Grande-Bretagne.

Nous devrons attendre de voir comment le duel Neuville-Ogier évolue, mais n'oublions pas que Jari-Matti Latvala et Ott Tänak sont à leurs trousses. Tous deux sont à cinquante-deux points ou moins du leader... Jamais depuis l'introduction du nouveau barème en 2010, le quatuor de tête n'avait été aussi dense !

Un point sur les points 

En 2009, les huit premiers étaient récompensés selon le barème 10-8-6-5-4-3-2-1, remplacé l'année suivante par un système offrant des points à l'ensemble du top dix sur la base 25-18-15-12-10-8-6-4-2-1. Dès 2011, la Power Stage ajoutait de nouveaux points en jeu.

Coup d'œil dans le rétro...

Depuis 2010, le pilote en tête du championnat après huit manches a toujours concrétisé son avance. Cela a été le cas de Loeb en 2010, 2011 et 2012 et d'Ogier entre 2013 et 2016.

Voilà peut-être de quoi rassurer Sébastien Ogier, même si avec tant de nouveautés en cette saison 2017 - à commencer par les voitures elles-mêmes - celle-ci s'annonce comme l'une des plus imprévisibles de l'histoire du WRC.

Video

More News