Avant la Suède :
retour sur l'édition 2017

Prochain arrêt : la neige ! Nous commençons les préparatifs du Rallye de Suède (15-18 février) en revenant sur l'édition 2016. Le retour de Toyota en WRC y avait pris un tournant inattendu avec la victoire de Jari-Matti Latvala...

Jeudi 9 et vendredi 10 février

Vainqueur de la première spéciale jeudi soir, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) était délogé de la tête par Thierry Neuville (Hyundai i20) dès le lendemain matin.

Le Belge signait le meilleur temps sur les deux premières spéciales norvégiennes avant la réplique du Finlandais (ci-dessus), leader à mi-journée. L'après-midi, Thierry Neuville contre-attaquait en remportant trois spéciales.

À l'issue de l'étape, Thierry Neuville comptait 28''1 d'avance sur Jari-Matti Latvala. Victime d'un problème de boîte de vitesses, Ott Tänak (Ford Fiesta) était troisième à 21''6 de la deuxième place.

Quatrième, Kris Meeke (Citroën C3) perdait du temps dans un mur de neige tout en restant à seulement 2''1 d'Ott Tänak. Handicapé par sa position d'ouvreur, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) parvenait à résister en terminant la journée au cinquième rang.

Juho Hänninen (Toyota Yaris) et Mads Østberg (Ford Fiesta) abandonnaient. Le premier endommageait son radiateur contre un arbre tandis que l'autre renonçait avant la dernière spéciale après avoir perdu son aileron arrière.

Sébastien Ogier revenait fort samedi.

Samedi 11 février 

Les cartes étaient redistribuées et Jari-Matti Latvala héritait des commandes après l'accident du leader Thierry Neuville dans la dernière spéciale du jour.

Le pilote Hyundai Motorsport comptait 43''3 d'avance avant d'arracher une roue dans la courte spéciale organisée sur l'hippodrome de Karlstad. Comme au Monte-Carlo, Thierry Neuville était donc contraint à l'abandon alors qu'il était solidement installé en tête.

Jari-Matti Latvala passait ainsi en tête devant deux poursuivants à l'attaque. Ott Tänak pointait à 3''8 tandis que Sébastien Ogier était revenu à 12''8 de l'Estonien.

Durant la nuit, une fine couche de neige rendait l'adhérence précaire pour les concurrents. Jari-Matti Latvala voyait dès lors Ott Tänak revenir à la faveur de trois victoires en spéciales. Libéré de sa position d'ouvreur, Sébastien Ogier n'avait plus à tracer la route et revenait rapidement dans le match.

Derrière, Kris Meeke (Citroën C3) était solidement installé en quatrième position avant de sortir de la route et de perdre huit minutes dans l'avant-dernière spéciale. Dani Sordo (Hyundai i20) gagnait alors une place, 25''0 devant Craig Breen (Citroën C3).

Dimanche 12 février

Jari-Matti Latvala conservait son sang-froid pour remporter son quatrième Rallye de Suède. Grâce à sa victoire, Toyota s'imposait dès son deuxième rallye après dix-sept d'absence en WRC.

Le Finlandais remportait les trois spéciales du jour pour franchir la ligne d'arrivée avec 29''2 d'avance. Il s'offrait également le maximum de points sur la Power Stage pour prendre la tête du championnat avec quatre unités d'avance.

Mécontent du comportement de sa voiture, Ott Tänak cédait sept secondes dans la première spéciale avant de conserver la deuxième place pour égaler le meilleur résultat de sa carrière. L'Estonien était rapidement libéré de la menace représentée par Sébastien Ogier, parti en tête à queue dans le premier virage de la première spéciale. Le Champion du Monde terminait à 30''3 d'Ott Tänak.

Dani Sordo plaçait la meilleure Hyundai au pied du podium avec 39''7 d'avance sur Craig Breen. Elfyn Evans (Ford Fiesta) conservait la sixième place malgré des ratés moteur lui coûtant près d'une minute en début de journée. Hayden Paddon (Hyundai i20) pointait à 4''6 du Gallois. Stéphane Lefebvre (DS 3 WRC) terminait huitième devant Pontus Tidemand (Skoda Fabia R5), vainqueur en WRC 2 devant Teemu Suninen (Ford Fiesta R5).

More News